Orden Alladatin sur les changements à la tête de l’UP : « Il y avait des ajustements techniques qu’il fallait faire au niveau des instances centrales du parti »

20 juillet 2022

Le député de l’Union Progressiste, Orden Alladatin a expliqué le bien-fondé des changements survenus dans les instances dirigeantes du parti. Il était sur l’émission 5/7 matin de la télévision nationale ce mardi 19 juillet 2022.

Vous êtes l’un des membres influents de cette formation politique, alors cette réorganisation à la tête de l’UP, pourquoi c’était opportun ?
Je pense que c’était opportun. Il y avait des ajustements techniques qu’il fallait faire au niveau des instances centrales du parti. Vous savez par exemple que notre parti a été mis en place le 1er décembre 2018 avec un bureau politique qui était connu, une direction exécutive nationale et un présidium. Mais entre-temps, il y a eu d’autres acteurs majeurs. En 2019 par exemple, nous avons eu de nouveaux députés qui depuis participaient aux travaux du bureau politique mais sans avoir la qualité statutaire de membres du bureau politique. Il fallait corriger ça. Entre temps en 2020, nous avons les élections communales avec des militants désormais qui sont à la tête de quelques mairies majeures mais ils n’arrivent pas à participer aux assises du bureau politique de leur parti. C’étaient des problèmes qu’il fallait régler et corriger. Quand vous prenez le présidium du parti, entre temps l’un des membres a été désigné au conseil électoral, du coup, il a été obligé de prendre du recul par rapport aux activités du parti. Il s’agit du ministre Sacca Lafia qui était membre du présidium de l’Union Progressiste. Ces besoins étaient là et il fallait corriger tout ça.

Cette fois-ci, on enregistre le retour de Joseph Djogbenou, est-ce là de nouvelles ambitions que se donne le parti ?
Les ambitions du parti demeurent, ce n’est pas de nouvelles ambitions. Un parti majeur, un parti prépondérant au Bénin, le parti le plus influent du pays. Nous sommes la première force politique du pays et nous comptons demeurer la première force. C’est évident que ce n’est pas aujourd’hui que ces ambitions naissent mais il fallait se donner les ressources nécessaires pour pouvoir aller vers ces ambitions.

Le parti espère donc gagner davantage avec cette nouvelle coordination ?
Naturellement pour plus d’efficacité, je dirai même que nous avons profité de ces réajustements techniques pour rendre hommage à nos anciens
Réalisation : Ange M’TOAMA (Stag)





Dans la même rubrique