Ousmane Traoré sur l’invalidation de son siège : « le parti Fcbe a été tué par les fcbe à Parakou »

Bergedor HADJIHOU 17 juillet 2020

Le conseiller Force cauris pour un Bénin émergent (FcbeCBE dont la cour suprême a invalidé ce jeudi le siège rabattant les cartes au niveau de la municipalité de Parakou a donné une conférence de presse dans la nuit d’hier. Pour Abdoulaye Ousmane Traoré, ce sont les dissensions internes au parti qui sont à la base de cette situation.

Abdoulaye Ousmane Traoré est formel. C’est en voulant lui tendre un piège pour lui retirer son siège et ramener son suppléant que les membres de son parti Fcbe se sont fait hara-kiri. « le parti Fcbe a été tué par les fcbe à Parakou. Il faut savoir que ça vient de nous-mêmes. Je veux prendre l’opinion publique à témoin. Le recours ne vient ni du BR, ni de l’UP, ni d’aucun autre parti. Il faudrait que le président des Fcbe sache que le parti a été enterré à Parakou par les dirigeants d’aujourd’hui », a-t-il lancé d’entrée de jeu pour donner le ton.

Une affaire de vengeance
Ousmane Traoré dit être celui qui a voté contre Aboubacar Yaya lors du premier vote sans issue. Une cabale aurait été alors diligentée contre sa personne dans la foulée parmi les membres du parti. Des faits qui lui sont reprochés et qui remontent à 2014 ont été alors déterrés. Tout est rentré dans l’ordre quelques temps après grâce à de nombreux conciliabules. Mais l’auteur du recours a apparemment oublié de retirer sa plainte d’où la décision de la cour suprême. Le conférencier pense que cette affaire doit servir de leçon à la classe politique : « Il faut que cela soit un exemple pour les autres dirigeants. Il faut que les autorités actuelles de la ville de Parakou ne commettent plus ces genres d’erreurs », a-t-il déclaré.

La lutte continue
Loin de baisser les bras malgré une affaire qui entache son honorabilité, Ousmane Traoré pense déjà à une remobilisation de la troupe : « Nous avons Toujours Parakou en main contrairement à ce que les gens disent. Nous avons la popularité. C’est maintenant que la bataille commence. Je voudrais rassurer le réseau Ousmane Traoré de ne pas baisser les bras. Nous allons nous apprêter pour les prochaines batailles en maintenant notre base », a conclut le conseiller déchu.





Dans la même rubrique