Parrainages pour la présidentielle : Les vérités du BR à l’opposition

Arnaud DOUMANHOUN 15 février 2021

« La recréation a assez duré… ». L’Honorable Sofiath Tchanou et ses pairs du Bloc Républicain, ont estimé qu’il était temps de rétablir la vérité, celle de leur formation politique, sur certains sujets brûlants de l’actualité politique. Au menu de cette sortie médiatique, samedi 13 février 2021 à Cotonou, le verdict provisoire de la Cena sur les duos dont les dossiers sont conformes aux exigences du code électoral, la supposée confiscation du parrainage dénoncée par les opposants, ainsi que la polémique qui entoure le prolongement du mandat du président Patrice Talon. Pour les députés du BR, les dénonciations de cette classe politique, se réclamant de l’opposition, au sujet des parrainages sont de la pure diversion, car c’est à la face du monde qu’ils ont déclaré n’avoir pas besoin de parrainage. « C’est pas du pain qu’on partage. Ceux qui en avaient besoin, ont formulé la demande et ont été parrainés », a déclaré l’honorable André Okounlola avant d’ajouter : « Ceux qui se disent Démocrates ont choisi de ne pas respecter l’entièreté de la loi… L’affaire du parrainage qu’ils exhibent, c’est de la pure manipulation ». Il explique que pour le payement de la caution, le trésor ne s’était pas déplacé au domicile des candidats réfractaire au parrainage. « Nos camarades ont payé la caution, et sont allés déposer leurs dossiers en duo. Ça veut dire qu’ils valident la loi. Quel est donc ce comportement qui consiste à choisir d’appliquer juste quelques articles d’une loi ? Ça veut dire qu’ils ne veulent pas aller aux élections. Ils ont autres intentions », en déduit l’honorable André Okounlola.
Au dire de l’honorable Chantal Ayi, cette attitude de l’opposition est une vaste supercherie : « Nous voulons qu’ils portent le Bénin avec conviction. Ils ont été incapables de respecter les règles. Ils ont choisi la fuite. Nous les invitons à plus de responsabilité. La recréation est terminée. Que ceux qui ont de vrais projets pour les jeunes, les femmes, pour notre pays entrent dans l’arène. Ils ne sont pas dans le réel mais dans un rêve, alors qu’il s’agit pour nous d’aller en guerre contre la pauvreté… ». Elle invite les acteurs de l’opposition à rester dans l’exemplarité en tant que leaders. Selon André Okounlola, leurs adversaires politiques ont pris peur après la ferveur réservée par les populations au chef de l’Etat lors de sa tournée, et ont choisi de fuir la compétition. Il félicite la Cena et se réjouit de retrouver le duo du BR, à savoir Athanase Guillaume Talon et Chabi Talata, parmi les duos validés par l’institution pour le compte de la présidentielle du 11 avril prochain.
Au dire des députés du Bloc Républicain, la polémique sur le prolongement du mandat du président en exercice est tout aussi inutile, parce que faisant partie d’une réforme globale de l’alignement des mandats pour une année électorale. Pourquoi l’on ne s’offusque pas du prolongement du mandat des maires qui est de 6 ans au lieu de 5, et de la réduction de celui des députés de la prochaine législature qui sera de 3 ans et non 4 ? s’est interrogé André Okounlola en expliquant que c’est aux fins de parvenir à des élections générales en 2026.





Dans la même rubrique