Patrice Talon après trois ans de gouvernance : les signaux économiques sont au vert

Gérard GANSOU 10 avril 2019

Lors de son élection en 2016, le président Patrice Talon incarnait l’aspiration de tout un peuple à un nouveau Bénin, plus développé, avec des indicateurs macro-économiques performants. Ses promesses électorales et la mise en place du Programme d’action du gouvernement avaient d’ailleurs tôt fait de susciter l’espoir d’un avenir meilleur, loin des difficultés du mandat de son prédécesseur. Trois ans plus tard, le bilan économique.

Le dernier rapport sur les ‘’perspectives économiques’’ de la Banque Mondiale a classé le Bénin parmi les économies les plus dynamiques du continent. Les prévisions de croissance sur la période 2018-2021 s’inscrivent significativement dans une perspective de hausse, soit en moyenne 6,8%. Une croissance portée par les gains de productivité dans l’agriculture, l’amélioration de la gestion du Port autonome de Cotonou et sa modernisation ainsi que les réformes économiques mises en œuvre par le ‘’Chantre de la Rupture’’. De même, une réduction progressive du déficit budgétaire est projetée et devant s’établir à moins de 4% du Pib entre 2018 et 2021. Une tendance optimiste qui sera portée par un accroissement des recettes publiques, en raison d’une activité économique plus forte, de meilleures performances dans la filière coton (plus de 720.000 tonnes attendues cette année) et une série de réformes visant une meilleure collecte de l’impôt. Lesquelles dynamiques ont permis une réduction substantielle de la dette. Ce qui fonde Standard & Poor’s à estimer que le service de la dette avoisinerait 50% du PIB sur la période 2018-2021, largement en dessous du plafond communautaire de la zone Uemoa qui est de 70% du Pib. Construction d’infrastructures pour la fourniture d’eau potable, 1500 kilomètres de chantiers routiers ouverts, plus de 2000km de fibre optique déployés dans le pays pour créer les conditions du haut et du très haut débit, succès de l’opération de levée d’eurobonds, en mars dernier … autant de fruits qui continuent à tenir les belles promesses des fleurs.





Dans la même rubrique