Présidence de l’Union Progressiste : Les raisons du choix de Djogbénou

Angelo DOSSOUMOU 18 juillet 2022

Une surprise pour d’aucuns. La rectification d’une maldonne pour d’autres. Quoi qu’il en soit, depuis le week-end écoulé, Joseph Djogbénou préside aux destinées de l’Union progressiste (Up), le plus grand parti de la région méridionale du pays. Justement, né sur les ruines des grands partis du sud Bénin et plus singulièrement de la RB, l’Union Progressiste se devait d’avoir un leader dont le profil répondait à certains critères. Entre autres, non seulement il devrait être issu de l’ethnie majoritaire qui la compose à savoir le fon pour rassurer le plus grand nombre de militants, mais aussi avoir l’aura et la jeunesse qu’il faut afin d’envisager l’avenir avec sérénité. A coup sûr, devant ces critères, Me Joseph Djogbénou, né à Abomey et l’un des plus brillants avocats de sa génération, ne peut que faire l’unanimité des réformistes. Du moins devant la concurrence à l’Union Progressiste, le jeune acteur politique qui a fait ses classes dans le militantisme depuis les bancs de l’Université nationale du Bénin avait une longueur d’avance. En clair, sur les plans sociologique et politique, il était le meilleur choix pour tenir la barque UP à flot. A présent, il lui revient de faire davantage montre de leadership et des capacités managériales et intellectuelles qui lui sont jusqu’ici reconnus. D’ailleurs, sans ça, le coup d’essai à la tête de l’Up risque de ne pas être transformé en coup de maître. Mais, Joseph Djogbénou a déjà, à travers son parcours professionnel et politique, démontré que devant les difficultés, il sait trouver la bonne alchimie pour s’en sortir à bon compte. Il ne reste qu’à le voir à l’œuvre pour le bonheur et la grandeur de l’Union progressiste.





Dans la même rubrique