Présidentielle 2021 au Bénin : Choix de candidat par les partis politiques, Moele-Bénin donne le top

Angelo DOSSOUMOU 10 août 2020

C’est un signal et il annonce que 2021 et la prochaine présidentielle ne sont plus loin. Si jusqu’ici, ce sont des mouvements de jeunes qui excellent à susciter ou à soutenir des personnalités pour briguer la magistrature suprême en 2021, désormais, un des partis politiques régulièrement enregistré a mis le pied à l’étrier. Sans surprise, puisqu’en son sein, il n’a pas mieux pour prétendre conquérir le pouvoir d’Etat, Moele-Bénin a jeté son dévolu sur l’actuel locataire de la Marina. Bien avant les deux grands blocs de la mouvance présidentielle à savoir l’Up et le Br puis les autres partis légalement constitués que sont la Fcbe, le Prd, l’Udbn, Restaurer l’espoir, Per, la Flamme renouvelée etc, Jacques Ayadji et les siens ont ouvert le bal de la désignation de leur cheval gagnant et personne ne peut leur en vouloir pour cet agenda. Car, un parti bien organisé n’attend pas la veille d’une aussi importante élection pour montrer la voie à suivre et se positionner sur l’échiquier politique national. D’ailleurs, dans les grandes démocraties, c’est ce qui est normal. Cela suppose, que les autres partis ont intérêt à ne plus traîner les pas en vue du choix du candidat à soutenir.
Alors, de la dizaine de partis reconnus par le Ministère de l’intérieur, le moins qu’on puisse attendre dès les prochaines semaines, c’est à défaut de faire un choix de candidat comme Moele-Bénin, de se mettre en route dans la perspective d’un congrès pour s’accorder sur le profil qui répond le mieux pour une gestion optimale du Bénin à partir de 2021. De toute évidence et surtout quand on sait que la Fcbe et Restaurer l’espoir se positionnent clairement dans le camp de l’opposition, il va sans dire que la trompette de l’unanimisme ne sera pas embouchée. Seulement, et plus sérieusement, il ne suffira pas avec le code électoral en vigueur de clamer comme Moele-Bénin son soutien à un candidat mais, le plus important serait de le faire avec les parrainages nécessaires.
A n’en point douter, pour qu’un soutien puisse vraiment peser dans la balance pour la présidentielle de l’année prochaine, ce paramètre est très capital. C’est pourquoi, si le soutien de Moele-Bénin n’est certes pas à négliger, ceux de l’Union progressiste, du Bloc républicain et de la Fcbe qui ont des élus vaudront leur pesant d’or. Et, d’un point de vue stratégique, ce sont d’abord les dénouements dans ces chapelles politiques qui fourniront des indicateurs tangibles aux analystes. En somme, Moele-Bénin a ouvert le bal. Mais vivement, que les plus grands lui emboîtent le pas afin que les électeurs avisent au plus vite.





Dans la même rubrique