Présidentielle de 2021 et confidentialité du parrainage : Houngbédji, des cartes en mains pour une ‘‘Remontada’’

Angelo DOSSOUMOU 1er octobre 2020

Il l’a juré. A la dernière Université de vacances du Prd, Me Adrien Houngbédji a rassuré ses militants que l’arc-en-ciel de son parti éclairera bientôt, de ses belles couleurs, le ciel de l’animation de la vie politique au Bénin. Fragilisé par son absence au parlement et par le défaut de contrôle des communes de ses fiefs, les pronostics sur la survie des Tchoco-Tchoco, voués aux gémonies même au sein de la mouvance présidentielle, étaient quasi nuls. Mais, le temps d’une interview du président Patrice Talon à l’hebdomadaire Jeune Afrique et d’une déclaration d’amour au leader charismatique du Prd, et les esprits éclairés peuvent flairer derrière une façade longtemps présentée à l’opinion publique nationale, un deal pour les prochaines échéances électorales. En effet, grand ami de Patrice Talon à l’instar de Bruno Amoussou, Me Adrien Houngbédji est d’une utilité du point de vue politique et stratégique que d’aucuns ont tôt fait d’ignorer.
A présent, avec la sécurité et la démocratisation du parrainage dernièrement décidée par la Cena, le Prd peut effectivement envisager l’avenir avec sérénité. Ceci, puisque sans même le vouloir, ses 6% lors des dernières consultations électorales attirent déjà des convoitises. Ajouté à cela, l’assurance que les querelles au sein du couple Talon-Houngbédji n’ont aucunement entaché leurs relations d’amitié et la présence d’un candidat à la présidentielle sous la bannière du Prd n’est plus de l’ordre de l’impossible. Maintenant, il faut aussi se rappeler que lors de son entretien à Jeune Afrique, Patrice Talon a affirmé que la compétition sera rude pour les prétendants à la Marina en 2021. Toute analyse faite, avec 77 maires et 82 députés, la liste des candidats sur la ligne de départ pour la conquête du fauteuil présidentiel pourrait avoisiner la dizaine. Auquel cas, avec ou sans Patrice Talon candidat à sa propre succession, il faut peut-être déjà envisager un second tour. Ce faisant, quand on dispose d’au moins 6% dans la balance, il est clair que l’avenir peut s’envisager sous de meilleurs auspices. Alors, il va sans dire que, s’agissant d’une ‘‘Remontada’’ politique pour être à nouveau au-devant de la scène, Adirien Houngbédji savait de quoi il parlait. D’ailleurs, il est fort probable que l’ami de Talon soit dans les petits secrets de l’actuel locataire de la Marina pour ses plans en 2021. A coup sûr, ils se dessinent avec un Prd prêt à briller de mille feux. Et ceux des prétendants à la magistrature suprême qui ont enterré l’ours avant de l’avoir tué, peuvent aujourd’hui se mordre les doigts. Ne pas compter avec Adrien Houngbédji, ami de Talon est désormais une erreur qui peut être fatale. Avis donc à ceux qui se fient aux apparences surtout sur le terrain politique : ‘‘la vérité d’aujourd’hui est le mensonge d’hier. Avant Novembre et Décembre 2020, de Patrice Talon candidat ou pas à sa succession et par ailleurs, du nouveau champion qui représentera les Tchoco-Tchoco, les lanternes seront davantage éclairées et ce sera tant mieux.





Dans la même rubrique