Présidentielle de 2021 : La Haac tire au sort les duos de candidats pour le passage dans les médias

Bergedor HADJIHOU 23 mars 2021

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication a procédé au tirage au sort pour le passage des duos de candidats sur les médias de service public. C’était ce lundi en présence des colistiers et des représentants des candidats.

Dans l’ordre de passage sur les différentes émissions, le duo Soumanou-Hounkpè de la Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) arrive en tête suivi de Patrice Talon et de sa colistière. Corentin Kohoué et Iréné Agossa ferment la marche avec la dynamique Restaurer La confiance. Par ce tirage au sort, la HAAC conformément à sa décision portant réglementation de la campagne médiatique veut garantir un accès équitable des partis politiques aux médias pendant la présidentielle. Il s‘agit d’une cérémonie solennelle qui donne le ton à quatre jours de l’ouverture de la campagne électorale : « Avoir accès gratuitement aux médias de service public et aux médias privés pendant la campagne, c’est un honneur mais, c’est aussi une grande responsabilité. Nous vous prions d’honorer le peuple. Si vos propos ne respectent pas les textes, vous ne serez pas au-dessus de la loi », rappelle le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication, Rémi Prosper Moretti aux candidats et à leurs représentants. Et pour que tout se passe sans anicroches, la HAAC a fait signer séance tenante une charte de bonne conduite aux candidats en lice : « En signant ce pacte de bonne conduite, notre duo s’engage dans ce jeu électoral à nous respecter les uns et les autres, à faire en sorte que la présidentielle se passe dans les conditions requises, dans le respect mutuel, le respect des différences », a déclaré la colistière Mariam Talata après avoir apposé sa signature sur le document. Dans la même veine, le candidat à la vice-présidence de la dynamique Restaurer La Confiance se dit satisfait du processus en place : « Je m’engage au nom de notre duo à faire en sorte que ce processus-là qui a bien démarré se déroule dans la paix. Nous ne doutons pas de ce qui va se passer au niveau des médias de service public. Nous demandons à la HAAC d’œuvrer également pour une égalité d’accès aux médias privés », a affirmé Iréné Agossa.

Le défi d’une campagne efficiente
A travers les dispositions prises pour que les partis puissent défendre librement et gratuitement leurs points de vue dans les médias, le peuple, et le président de l’institution l’a si bien rappelé, vient de jouer sa partition. Il reste maintenant aux partis politiques de lui renvoyer l’ascenseur en rehaussant la qualité du débat pendant la campagne électorale. Que les retransmissions ne soient plus des rendez-vous d’invectives, de démagogie et de propos creux. Les électeurs attendent à présent l’éclosion d’un débat sain où ils sentent enfin des impacts durables sur leur train de vie. Dans tous les cas, la diminution du nombre de partis politiques devrait augurer d’une fixation sur les réels problèmes de développement. Les populations pourront facilement confronter les propositions des trois duos en présence.





Dans la même rubrique