Présidentielle de 2021 : La mission de la Cedeao préoccupée par l’implication des femmes

La rédaction 1er avril 2021

Conduite par Francis Oké, la délégation de la Cedeao a échangé hier avec les Osc dans le cadre de la Présidentielle de 2021. Au menu des échanges, la question de l’intégration de la femme dans la politique au Bénin. Les débats se sont focalisés sur le cadre juridique et les défis à relever par les Osc, la situation sociopolitique des femmes, les acquis et les défis de l’implication de la gent féminine. « Cette initiative permet aux observateurs de la Cedeao de prendre connaissance de l’implication du leadership politique des femmes afin de pouvoir mieux mener la mission qui est notamment les observations électorales », a confié Nana Mariama Apou, membre de la délégation.
La séance a été interactive. Il en ressort de nombreux défis auxquels les femmes font face chaque jour du fait entre autres des pesanteurs socioculturelles. Sadya Adam Adebiyi, Vice-Présidente du Rifonga Bénin met un accent sur les efforts pour la présidentielle de 2021. « A quelques jours des élections, les Osc dont le Rifonga s’activent comme à leurs habitudes. Nous essayons de travailler l’implication de la gent féminine ».
Quant à Raouf Salami, chargé de programme du RESAO, il a insisté sur les facteurs susceptibles de constituer un obstacle pour l’implication de la femme. « Nous voulons savoir si la loi électorale est favorable à des candidatures féminines, si les femmes sont impliquées dans le processus, au niveau des bureaux de vote et du staff. Au niveau régional, la Cedeao a mis en place des cadres stratégiques genres et élection. Ce rapport a été adopté par les 16 Etats membres et il est question d’apporter des informations sur les barrières socioculturelles, des pesanteurs pour un changement de mentalité et pour faciliter la participation et de la représentation des femmes ».
Les pays n’étant pas au même niveau, il s’agira de faire en sorte que les moins avancés suivent l’exemple pour une harmonisation au niveau régional. Pour le compte de la Présidentielle de 2021, : « Nous avons proposé avec la plateforme qu’on vient de rencontrer notamment le Rifonga un comptage des votants, aider la Cena à donner des statistiques par sexe. C’est facile de les obtenir tant qu’on a des tablettes, ou des vérificateurs de cartes d’électeurs qui peuvent générer ces statistiques mais on peut le faire aussi manuellement. Ça ne coûte pas grand-chose et ça peut être fait sur la base du volontariat ».
Ruth-Elflède HOUNGA (Stag)





Dans la même rubrique