Présidentielle du 11 avril 2021 : Cena-Cos-Lépi : prêt pour la liste, le processus se poursuit

10 février 2021

Etape décisive pour la présidentielle d’avril prochain. Aujourd’hui, la Commission électorale nationale autonome (Cena) réceptionne la liste électorale permanente informatisée en même temps que selon son chronogramme, elle devrait amorcer la publication provisoire de la liste des candidats. En effet conformément à la loi n° 201 9 - 43 du 15 Novembre 2019 portant code électoral, cinquante (50) jours avant la date fixée pour le démarrage de la campagne électorale par la Cena, les déclarations de candidatures prennent fin. Cette date butoir, c’était le 04 février dernier. La Cena avait alors un délai de 08 jours pour statuer sur la validité des candidatures. Entre temps, une chance est offerte à ceux qui ont présenté des candidatures incomplètes, de se rattraper avant le verdict de l’institution électorale. Ainsi, dispose toujours selon la loi électorale, à l’expiration du délai de huit jours prolongé, le cas échéant, des soixante-douze (72) heures ouvrables indiquées au présent article, la Cena délivre un récépissé définitif de validation de candidature ou aux partis concernés et publie leurs listes. Les candidats sont ensuite invités à subir une visite médicale fatidique par un collège de médecins sous serment de la Cour constitutionnelle. Généralement, il s’agit d’une formalité pour les prétendants au poste présidentiel qui ne sont pratiquement jamais recalés à ce niveau de la compétition.

Bien partis pour figurer dans le starting-block
Au regard de la nuit électorale qui s’est déroulée à la Cena le 04 février dernier avec le bal des candidats individuels, de l’opposition et de la mouvance, la thèse de trois duos se dessine. En effet, certains partis de l’opposition ont laissé clairement entendre qu’ils n’ont pas joint les parrainages nécessaires à leurs dossiers.

Et pourtant, la loi exige d’annexer les parrainages recueillis sur les formulaires nominatifs mis à disposition des élus concernés par la Cena. Le seuil minimum fixé est de 16 parrains. Un parti comme Les démocrates portés par Réckya Madougou et son colistier Patrick Djivoh a déclaré par exemple ouvertement, qu’il a déposé son dossier sans satisfaire à cette exigence légale. Un autre duo très attendu par l’opinion publique en l’occurrence celui formé par Joël Aïvo et Moise Kérékou a balbutié quand il s’est agi de clarifier devant la presse, si le nombre de parrains requis par la loi a été réuni. La grosse surprise de cette élection pourrait venir de Corentin Kohoué et Irénée Agossa suspendus tous deux de leur parti Les Démocrates mais qui se sont arrangés en un temps record pour fermer le jeudi dernier, la marche à la Cena un peu avant minuit. Ce duo est pressenti selon des informations relayées par la Presse, pour figurer sur la ligne de départ. Le duo aurait eu 20 parrainages. Un de moins que les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) où le tandem Alassane Djemba-paul Hounkpè promet de rétrécir le boulevard qu’avait devant lui Patrice TALON, le président candidat. Ce dernier avec sa colistière la Vice-présidente de l’Assemblée nationale Mariam Talata n’ont aucun souci à se faire sur ce plan. Tout calcul fait donc, la probabilité est forte qu’il y ait trois tickets en jeu. Assez suffisant pour que les électeurs puissent faire un choix le 11 avril prochain.





Dans la même rubrique