Présidentielle du 11 avril prochain : La Cedeao rassurée par la fiabilité de la Liste électorale

Arnaud DOUMANHOUN 30 mars 2021

Satisfaite de l’un des outils majeurs. La mission d’observation de la Cedeao qui séjourne au Bénin dans le cadre de la tenue de l’élection présidentielle était hier, dans les locaux du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). La délégation conduite par Francis Gabriel Oké a voulu s’assurer de la qualité du fichier électoral qui doit servir de base pour le premier tour du scrutin prévu pour le 11 avril prochain. « La mission est venue s’enquérir des conditions dans lesquelles nous avons élaboré la liste électorale. Le vice-président, le rapporteur et moi, ainsi que le régisseur général adjoint de l’Ant (Agence nationale de traitement, structure technique du Cos), leur avons donné l’essentiel des informations. C’est-à-dire, la procédure d’actualisation, la qualité du fichier que nous avons eu la charge de conduire depuis le 06 août 2020 », a déclaré le président du Cos-Lépi, Gilbert Bagana.
Au terme des échanges avec l’équipe du Cos-Lépi, Francis Gabriel Oké et ses pairs sont repartis rassurés de la qualité du fichier électoral. Il faut noter que la Liste électorale était contestée par les acteurs de l’opposition qui faisaient observer que les membres du Cos chargé de son actualisation, étaient tous des soutiens du gouvernement. A juste titre, la mission de la Cedeao qui séjourne à Cotonou, devrait s’informer auprès de l’institution ayant eu à charge l’actualisation du fichier. « Nous sommes très satisfaits des informations qui nous ont été données parce que d’abord le président du Cos-Lépi a pris la précaution de s’entourer des cadres techniques pour répondre à nos questions. Ce qui est réconfortant pour cette mission, c’est que la Liste est à la portée de tout le monde. Il existe un lien, et si quelqu’un a des revendications, il a la capacité d’avoir accès à ce lien afin de se plaindre pour se donner raison… », a expliqué le chef de mission de la Cedeao à Cotonou. A l’en croire, si un citoyen a des problèmes sur son nom ou bien sur son lieu de vote, il pourra via ce lien, faire des revendications. Francis Gabriel Oké ajoute : « On ne peut pas être plus transparent que ça. Mais les difficultés dont nous avons entendu parler lors de cette séance de travail, sont les mêmes que celles que nous rencontrons dans la plupart de nos pays. La difficulté fondamentale est la question de l’état civil. Nos décideurs doivent penser à assainir cet état civil, pour que nous puissions avoir des listes qui reflètent plus la réalité ». Mais à Cotonou, la délégation a été satisfaite du travail abattu par le Cos-Lépi. « Nous avons été très satisfaits. Nous allons rendre compte au président de la commission de l’évolution du processus et de la qualité de la liste électorale », a conclu Francis Gabriel Oké. .





Dans la même rubrique