Prochaines élections municipales et communales : Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun délivre un message de paix

La rédaction 3 mars 2020

Le Médiateur de la République du Bénin, Joseph Gnonlonfoun, était ce lundi 2 mars 2020 face à la presse pour délivrer un message de paix dans la perspective des élections municipales et communales du 17 mai prochain. Il s’agit d’un message d’appel à la culture permanente du dialogue et de la paix aussi bien à l’endroit de l’opposition que de la mouvance pendant la période pré-électorale, la période électorale et la période post-électorale desdites élections.

Message du médiateur de la république en vue d’élections apaisées
Chers compatriotes,

De grâce ! Il ne s’agit pas d’un message de trop ! Il s’agit d’un cri de cœur que je voudrais conjuguer en chœur avec tous les citoyens et ils sont très nombreux épris de paix.
Sur le terrain de la recherche du dialogue et de la paix, que l’on soit de l’opposition, que l’on soit de la mouvance, tous les citoyens ont une soif de paix. En effet, sans elle, la vie en famille est impossible ; sans elle, la société se retrouve sens dessous-dessous ; sans elle, aucune harmonie sociale ne peut être possible ; sans elle, le processus de développement est gravement compromis.
Chers compatriotes,
Les élections communales et municipales sont des consultations fondamentales. Elles constituent la base de toute démocratisation. Nous devons ainsi mener la campagne électorale dans la dignité.
Nous devons conduire les préparatifs dans la cohésion. La convivialité doit être notre mot de ralliement. Un mot mal placé peut engendrer des maux qui à leur tour occasionnent des situations tragiques inextricables. Car, les présentes élections sont des élections de proximité, de voisinage et tout cela doit nous conduire vers la Fraternité qui est le le premier élément du trépied de notre devise nationale : Fraternité-Justice-Travail, le trépied qui fait consensus autour duquel nous bâtissons notre unité même si des divergences dans la mise en action peuvent surgir. Nous devons avoir en vue et en esprit la question de la paix et de la fraternité.
Mesdames-Messieurs,
L’article 3 de la loi n°2019-43 du 15 novembre 2019 portant Code électoral ne dispose-t-il pas que « l’élection est le choix libre par le peuple du ou des citoyens appelés à conduire, à gérer ou à participer à la gestion des affaires publiques ? »
Pour que la liberté soit dans le choix, il est nécessaire qu’il y ait sérénité, qu’il y ait une démarche volontaire et responsable.
Le Médiateur de la République, autorité administrative indépendante éprise de paix et à la recherche de la concorde nationale nous exhorte à prendre part aux consultations du 17 Mai 2020 dans la joie et avec vigilance pour que rien n’entrave notre détermination à construire un Bénin digne et prospère.
Joseph H. GNONLONFOUN
Médiateur de la République





Dans la même rubrique