Projet contournement Nord-Est de la ville de Cotonou : Un réaménagement pour limiter la démolition des habitations

Arnaud DOUMANHOUN 16 janvier 2020

Préserver les infrastructures sociocommunautaires. Le gouvernement a décidé d’engager des études complémentaires dans le cadre de l’aménagement du contournement Nord-Est de la ville de Cotonou. Il s’agira de redéfinir le tracé de cet ouvrage, afin de tenir compte de la nouvelle configuration de réalisation. La finalité est d’éviter ‘’au maximum la démolition des habitations situées dans l’emprise initialement définie’’.
« Dans ce nouveau contexte, il s’avère nécessaire d’approfondir les études pour préciser notamment les choix techniques préalablement mis à la charge du concessionnaire mais également pour apporter des optimisations au projet de base », a expliqué hier, le ministre de la communication, Alain Orounla.
Le conseil de ministres a par ailleurs décidé de confier les études complémentaires au consultant EGIS International qui avait initialement réalisé les études d’aménagement du contournement Nord-Est et des berges de la lagune de Cotonou.
A terme, il s’agira : de faire des investigations plus approfondies en géotechnique en vue de fiabiliser les sources de matériaux pour remblais courants et granulaires ; d’étudier les possibilités de dragage de matériaux à partir du lac Nokoué et de la mer et d’assister le maître d’ouvrage dans la gestion du projet, notamment sa répartition en lots, la planification et l’organisation à mettre en place dans le cadre des nouvelles options d’exécution.
A la question de savoir si ce projet ira à son terme avant la fin du quinquennat, le ministre Alain Orounla se veut réaliste. Il est évident qu’il ne s’achèvera pas avant la fin du mandat en cours, mais va tout de même démarrer dans ses phases essentielles.





Dans la même rubrique