Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Projet de budget du ministère de l’économie numérique : Aurélie Adam Soulé a défendu un projet de budget de 25 milliards de Fcfa

JPEG - 58.9 ko

La Ministre de l’économie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, était devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale ce jeudi 15 novembre 2018 pour défendre le projet de budget de son département ministériel dans la perspective de l’examen du projet de budget général de l’Etat, gestion 2019. Après son audition par cette commission, la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou, s’est confiée à la presse à la faveur d’une conférence de presse au cours de laquelle elle a déclaré avoir défendu un projet de budget d’environ 25 milliards de Fcfa pour le compte de son département ministériel. Avec forts détails, elle a laissé entendre que les 25 milliards de Fcfa serviront aux dépenses ordinaires à raison de 5 milliards et aux dépenses en capital autour de 20 milliards pour des projets tels que la réalisation de la Télévision Numérique Terrestre( TNT), la réhabilitation de la dorsale nationale en fibre optique et la construction d’un certain nombre de boucles métropolitaines.
(Lire ci-dessous un extrait de la déclaration de la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou suite à son passage devant la Commission budgétaire du Parlement)

DECLARATION DE AURELIE ADAM SOULE ZOUMAROU, MINISTRE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DE LA COMMUNICATION
« Le crédit budgétaire mis à la disposition du ministère de l’économie numérique et de la communication au titre de l’année 2019 s’élève à 25,7 milliards de FCFA environ et se répartissent en terme de dépenses ordinaires à 5 milliards et en terme de dépenses en capital autour de 20 milliards. C’est un budget qui connaît un accroissement de 17% par rapport à l’année 2018. Pour 2019, nous avons 25,7 milliards pour mener nos activités et atteindre les objectifs pour le secteur de l’économie numérique et de la communication. Pour 2019, effectivement nous allons renforcer, poursuivre et intensifier les efforts déjà commencés en 2018 sur la mise en œuvre de nos projets phares. 2019 va voir la réalisation de la Télévision Numérique Terrestre( TNT) et nous allons renforcer le réseau en fibre optique. Comme vous le savez, cette année 2018 a connu en fait la réhabilitation de notre dorsale nationale en fibre optique et la construction d’un certain nombre de boucles métropolitaines. Donc en 2019, nous allons renforcer et densifier ce réseau par la création de boucles complémentaires et de l’augmentation des capacités. Nous allons également prendre en charge les 10 Communes restantes qui ne sont pas aujourd’hui interconnectées à notre réseau dans la partie Ouest de notre pays. En 2019, une autre priorité concerne la modernisation de l’administration par les usages numériques. L’administration intelligente va se mettre en œuvre. Nous allons installer notre plateforme nationale de paiement électronique, nous allons également bâtir tous les socles pour la modernisation, l’introduction du numérique dans l’administration et mettre par-dessus tous les services numériques tels que ceux que nous expérimentons aujourd’hui pour la gestion des carrières des fonctionnaires en ligne et la consultation des fiches de paye en ligne. 2019 va permettre d’avancer sur ces questions et de continuer à mettre en lumière l’écosystème du numérique. J’ai effectivement présenté le projet de budget du ministère et nous avons noté avec beaucoup de joie le vif intérêt des députés non seulement à ce projet de budget mais aussi à l’évolution et au développement du secteur de l’économie numérique. Ils suivent de très près ce que nous faisons. Nous avons relevé à travers leurs observations, des propositions et des suggestions. Ils ont accueilli favorablement l’ensemble des projets que nous avons présentés et nous ont fait des recommandations quant au volet relatif à la prise en compte des Communes, à la prise en compte également du volet média compte tenu des échéances qui sont prévues pour 2019… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

16-11-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)  

Clôture de la 1ère session extraordinaire parlementaire 2019 : La (...)
12-02-2019, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé ce lundi 11 février 2019 à la clôture de la (...)  

Taxe à l’importation de l’Union Africaine : enjeux d’une autonomie (...)
12-02-2019, La rédaction
Actuellement, le fonctionnement de l’Union africaine (UA) est financé à 80 % par des fonds extérieurs, en provenance (...)