Projet de budget général de l'Etat 2021 au Parlement : Jean-Claude Houssou parle de 60 milliards Fcfa pour le secteur de l’énergie

Karim O. ANONRIN 30 novembre 2020

Le Ministre de l’énergie, Jean-Claude Houssou, était vendredi dernier à l’Assemblée nationale du Bénin pour défendre le projet de budget de son département ministériel pour le geste 2021. Ceci, devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale et dans le cadre de l’étude du projet général de l’État, gestion 2021. Après des échanges avec les députés, le Ministre de l’énergie, Jean-Claude Houssou, a laissé entendre que près de 60 milliards Fcfa seront consacrés au secteur de l’énergie, et cela devrait permettre d’accroître l’autonomie énergétique du Bénin qui est aujourd’hui à 60% grâce aux efforts du gouvernement de la rupture. Par ailleurs, il a mis un accent particulier sur les centrales solaires de grande capacité qui sont en train de devenir une réalité au Bénin. Il a aussi fait mention des préoccupations des députés au cours des échanges avec eux.

Extrait des déclarations du Ministre Jean-Claude Houessou après son passage devant la Commission budgétaire
« …Encore une fois, je viens de sacrifier à la tradition annuelle devant la représentation nationale. C’est un exercice normale que je peux qualifier, pour ce qui est de celui de ce jour, de satisfaisant (…) Ce qu’il faut noter, c’est que la volonté, l’engagement et la détermination du gouvernement à faire en sorte que ce secteur stratégique, éminemment, ce secteur qui le socle du développement socioéconomique de tout pays, ce secteur prioritaire dans le cadre du Programme d’actions du gouvernement (PAG) puisse mériter tous les attributs nécessaires pour capitalistique être au rendez-vous d’aujourd’hui et de demain. Cela s’est traduit par un budget en forte augmentation de près de 30% comparativement à 2020 pour arriver pour 2021 à 59.166.000.000 Fcfa près un total de 25 grands projets soit, comparé toujours à 2020, une augmentation de près de 20% des projets à dérouler sur 2021. L’année 2021 sera une année de grands travaux et d’efficacité énergétique, compte tenu de la multiplicité des projets, que ça soit en production, en transport, et en distribution (…) Nous avons plusieurs projets emblématiques pour l’année 2021. Nous avons le début de construction de nouvelles centrales thermiques ; une nouvelle centrale de 120 mégawatts comme celle que nous avons inaugurée à Maria-Gléta il y a un an et une autre de 25 mégawatts. A côté de ça, nous avons plusieurs projets de centrales solaires (…) Par rapports aux énergies renouvelables, il y a deux points à souligner cette année et qui vont être intensifiés l’année prochaine (…) Il y a moins de deux semaines, le Bénin a lancé les travaux de construction de sa première centrale solaire d’envergure de 25 mégawatts et vont suivre 6 autres centrales solaires, notamment 4 d’une puissance totale de 50 mégawatts dans le cadre de relations avec Millenium Challenge Account (MCA) et 2 autres centrales solaires de 2 fois 10 mégawatts avec des investisseurs privés…

Préoccupations des députés et perspectives
…Il y a eu une véritable moisson des préoccupations des députés. Ça peut aller sur des problèmes de coupure, sur des insatisfactions par rapport à la Société béninoise de l’énergie électrique (SBEE). C’est là que le gouvernement a vu juste en mettant au cœur des préoccupations de cette société la notion de la clientèle. C’est pour ça que, cette volonté s’est traduite par un appel d’offre international pour aller rechercher une des sociétés mondiales qui a montré ses preuves en termes de performance au niveau de la distribution d’énergie et lui a confié la gestion de la SBEE pour 4 ans. A travers leurs préoccupations, j’ai vu que le gouvernement a eu raison d’aller dans ce sens et nous travaillons à confirmer ces performances attendues. Nous avons également eu des préoccupations des députés sur l’éclairage. Nous avons expliqué les efforts du gouvernement pour régler cela, mais en même temps, nous avons partagé les préoccupations liées au vandalisme des infrastructures mises en place à des milliards de Fcfa et qui nécessite plus de civisme de la part de nos concitoyens. Les deux recommandations que nous avons eues l’année dernière des députés, nous les avons levées. Il y a celle concernant les compteurs qui n’étaient pas disponibles. Aujourd’hui, les compteurs sont disponibles. Deuxièmement, il y a la recommandation concernant les centrales solaires qui n’étaient pas mis en service. Nous leur avons un point précis de ce qui est fait. De manière historique, en trois ans, nous avons atteint le chiffre de 60% d’autonomie énergétique dans notre pays. Nous n’avons plus aucun moyen de production en location dans notre pays. Nous avons construit beaucoup de réseaux que ça soit haute tension ou que ça soit basse tension. Le réseau haute tension a augmenté de 64% dans notre pays en l’espace de quatre ans. Le réseau moyenne tension a augmenté de 25%. Le nombre de clients de la SBEE a augmenté de 25% ; c’est-à-dire début 2016, nous étions à 535.000 clients. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 670.000 clients. La réduction du temps de coupure qui était à plus de 75 heures par an et par client est descendue à 13 heures. Dans le même temps, le temps moyen de dépannage qui était de 10,6 heures à fin 2015-début 2016 est passé aujourd’hui le moins de 2 heures (…) Dans le programme 2021, nous aurons près de 450 nouvelles localités qui seront impactées par les actions… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN





Dans la même rubrique