Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Projet de budget général de l’Etat, gestion 2019 : La Commission budgétaire du Parlement reçoit les doléances des OSC ce jour

JPEG - 58 ko

La Commission budgétaire de l’Assemblée nationale reçoit ce lundi 5 novembre 2018, les membres de la plateforme des Organisations de la Société Civile (Osc) du Bénin dans le cadre de l’étude du projet de budget général de l’Etat, gestion 2019. Comme à leurs habitudes, les membres des OSC présenteront leurs doléances aux députés en ce qui concerne les attentes des travailleurs. Ils ne manqueront certainement pas d’évoquer à l’occasion, les questions relatives aux mesures gouvernementales sur le plan social sans oublier les différentes réformes entreprises. Déjà, lors de leur passage l’année dernière dans le cadre de l’étude du projet de budget général de l’Etat, gestion 2018, les membres des Osc s’étaient offusqués du fait que le gouvernement n’ait pas respecté son engagement de consulter les syndicats des travailleurs avant d’aller aux réformes. Rappelons qu’avec une légère hausse de 0,8%, le montant du budget général de l’Etat exercice 2019 est de 1877,543 milliards de FCFA contre 1862, 918 milliards de FCFA pour la gestion en cours. De sources concordantes, l’on apprend qu’avec ce budget, le gouvernement du président Patrice Talon a fait le choix de la stabilité avec la mise en place des mécanismes pour le respect des critères de convergence communautaire et pour se conformer au programme économique et financier conclu avec le Fonds monétaire international. Des mêmes sources, l’on apprend que le projet de budget général de l’Etat, gestion 2019 prévoit de grands investissements dans le domaine du social. Par ailleurs, le gouvernement envisage mettre en place une politique de sécurisation des recettes à travers plusieurs mécanismes comme l’amélioration des ressources issues de la Taxe sur valeur ajoutée (Tva) et la généralisation des caisses enregistreuses, le renforcement des capacités d’investigation et d’intervention des unités de lutte contre la fraude ou encore l’instauration d’une politique d’appréhension, de sécurisation et d’orientation vers le budget de l’Etat, des ressources collectées par les administrations outre que les régies financières.

5-11-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : Abonné à la filière Compact !
18-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
Encore un de plus. Un nouveau geste pour témoigner d’une gouvernance appréciée au-delà des frontières. Cette fois-ci, directement des Etats-Unis, la (...) Lire  

En vérité : L’Ecole dans tous ses états (...)
18-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le côté institutionnel des législatives
17-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pour le vote…Nos cartes !
17-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3000

Affaire Icc-Services : Les déclarations de Koupaki devant la (...)
18-12-2018, La rédaction
La cour : Monsieur le ministre d’Etat, Icc-Services a retenu votre attention en mai 2010. Après vous avez fait savoir (...)  

Affaire Icc-Services : Le film de l’audience à la CRIET
18-12-2018, Karim O. ANONRIN
Depuis hier lundi 17 décembre 2018, tous les regards sont tournés vers la Cour de Répression des Infractions (...)  

Guy Akplogan : "Personne ne nous avait dit qu’on avait besoin (...)
18-12-2018, La rédaction
Cour : Qu’est-ce que vous avez à dire par rapport aux déclarations du ministre Koupaki ? Il a dit sa vérité M. le (...)  

Arrêt n°103/17 du 06 mars 2017 : Accès n° 001/QG-016
18-12-2018, La rédaction
Ministère public contre Akplogan Guy Athanase Sètondji et autres. Inculpés de : Associations de malfaiteurs, (...)