Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Ravip : Le préfet du Littoral Modeste Toboula...

JPEG - 108.9 ko

Le préfet du département du Littoral Modeste Toboula s’est fait enrôler dans le cadre du recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (Ravip). C’était dans la matinée d’hier au centre sportif Soweto d’Akpakpa. L’autorité préfectorale a saisi l’occasion de présentation de vœux des femmes du marché Dantokpa, pour se faire enrôler. Ainsi, après un bref échange avec les agents commis à cette tâche sur le site, Modeste Toboula s’est soumis aux étapes qui consacrent son enrôlement. « Je suis venu accomplir un devoir civique à l’occasion de la présentation de vœux des femmes du marché Dantokpa. » a-t-il déclaré à l’issue de l’opération.
L’autorité préfectorale en a profité pour sensibiliser ces bonnes dames sur l’importance du recensement administratif initial à vocation d’identification de la population. Il attend d’elle qu’elles soient les relais auprès de leurs paires. En ce qui concerne les griefs de certains acteurs politiques sur la crédibilité de l’opération, Modeste Toboula a apporté quelques clarifications. « Notre rôle est d’éclairer la population. Ainsi, nous sommes venus leur dire de ne pas écouter ces discours visant à saboter l’opération puisque c’est un devoir citoyen .Et toute personne qui veut rester dans la société béninoise a l’obligation de se faire enregistrer », a –t-il signalé. Selon ses propos, sans le Ravip aucune personne ne peut être considérée comme résidante sur le territoire national. Et ce serait difficile d’exister dans la société béninoise si un citoyen ne dispose pas de sa carte Ravip. Il a pour finir invité, tous les citoyens, béninois comme étrangers qui n’ont pu se faire enrôler jusqu’à ce jour à sacrifier à leur devoir républicain.
Mickaël VOGBE (Coll.)

1er-02-2018, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Ad ’hoc, la Cena modèle partout en Afrique était déjà pour les Béninois une fierté démocratique. Mais puisqu’ils la voulaient irréprochable et à l’abri (...) Lire  

Editorial : Embûches sur la route du 28 (...)
12-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
L’opposition face à son destin
11-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Chasse aux Voyous !
11-03-2019, Alassane AROUNA
En toute sincérit : Battue pour adultère (...)
8-03-2019, Naguib ALAGBE
En vérité : Le parlement à la rescousse
7-03-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3150

Discours du président Emmanuel Tiando : La CENA situe les (...)
15-03-2019, La rédaction
Depuis la publication le 5 mars dernier des partis retenus par la Cena pour prendre part aux élections législatives (...)  

Construction et exploitation d’un système de transport des (...)
15-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Moins de deux mois après la signature de l’accord bilatéral pour construction et l’exploitation d’un système de (...)  

Insécurité dans le septentrion : Un mort et 75 millions Fcfa (...)
15-03-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Les malfrats sont encore fait parlerd’eux dans le Nord du Bénin. Sur la voie Inter Etat Parakou- N’Dali, à la sortie (...)  

Le Commissaire Freddy Houngbédji explique son refus de donner les (...)
15-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Je voudrais pour ma part relever l’amalgame faite entre la convocation de la Cena à la Brigade criminelle et le (...)