Ravip : Samou Seidou Adambi, Rachidi Gbadamassi et Charles Toko se font enrôler

La rédaction 27 décembre 2017

Dans un mouvement d’ensemble, les trois personnalités de la ville de Parakou Samou Seidou Adambi, Rachidi Gbadamassi et Charles Toko, accompagnées du Préfet du Borgou se sont fait enrôler hier. C’est le centre d’enregistrement du campus de l’université de Parakou qu’elles ont choisi pour la circonstance. Environs 30 minutes auront suffi pour passer toutes les étapes prévues dans le cadre de l’enrôlement. Ensuite, à travers des questions réponses, ils ont échangé avec les agents pour s’enquérir du déroulement de ladite opération. Le même exercice a été répété au niveau de deux autres centres. Un à Titirou dans le premier arrondissement et au CAEB dans le troisième arrondissement.
Dans l’ensemble, tout se déroule sans difficultés majeures, en dehors de quelques cas rares où les citoyens manquent totalement de pièces exigées pour se faire enregistrer. Lesquelles difficultés sont souvent gérées grâce à l’implication des chefs quartiers. Que ce soit au niveau du premier, du deuxième ou encore du troisième centre, le constat fait état de ce que les populations s’intéressent véritablement à l’opération, d’où la satisfaction du Maire Charles Toko. Il était donc fier de relever la discipline de ses administrés. A ce sujet, il a promis jouer davantage sa partition afin que les objectifs soient atteints au terme du processus. Même son de cloche du côté du Ministre de l’Eau et des Mines. Samou Seidou Adambi s’est aussi réjoui de l’engouement constaté sur le terrain. Pour lui, c’est la preuve que Parakou accompagne l’opération. Cependant, il a appelé les parakois et tout le peuple béninois à ne pas attendre les derniers jours pour se faire enrôler. L’He Rachidi Gbadamassi à quant lui, insisté sur l’importance et l’utilité de cet outil qu’est le Ravip. C’est un outil de développement et de sécurité publique, l’opération en elle-même n’a rien de politique, a laissé entendre le député. A termes, le Ravip permettra au gouvernement d’avoir une idée claire de la population béninoise et mieux de planifier ses actions de développement sur cette base.
C’est fort de cela qu’à l’instar du Maire Charles Toko, du Ministre, il a invité les populations à sortir massivement. En somme, il faut dire qu’avec ce quartior (Adambi-Gbadamassi-Toko-Mama Cissé), le Chef de l’Etat peut être certain d’atteindre les objectifs liés au Ravip dans la commune de Parakou et même dans la 8ème circonscription électorale.





Dans la même rubrique