Recrudescence des sacrifices humains : Aza condamne les crimes rituels et invite l’Etat à prendre ses responsabilités

La rédaction 20 mars 2018

Ensemble, combattons les sacrifices humains et restaurons la valeur humaine. Tel est l’appel du Professeur David Koffi Aza. Dans un communiqué, ce dignitaire du fâ, a dénoncé la recrudescence des crimes rituels et appelé les gouvernants à prendre les dispositions requises pour freiner cette cruauté. Pour lui, le phénomène prend actuellement une allure inquiétante, alors que la personne humaine est sacrée et inviolable. D’où son indignation et son appel à cesser de croire à « ces criminels sauvages qui ont pris d’assaut les chaines de radios et télévisions pour se faire passer pour des "guérisseurs" et des "messies" ».

déclaration
Communiqué
Chères sœurs,
Chers frères,
Chers compatriotes
,
Depuis un moment il se passe dans notre pays au su de tout le monde, des actes sadiques, des sacrifices humains. Le phénomène prend actuellement une allure inquiétante et vertigineuse. Alors que naturellement, la personne humaine est sacrée et inviolable. Malheureusement, le gain facile supprime la conscience et prend royalement place. Ce qui crée la prolifération des "pseudo tradi-thérapeutes" ou des "pseudo dignitaires traditionnels" dans notre pays le Bénin.
En condamnant avec la dernière rigueur ce crime rituel monstrueux, je demande à tous mes compatriotes de cesser de croire à ces hâbleurs et criminels sauvages qui ont pris d’assaut les chaines de radios et télévisions pour se faire passer pour des "guérisseurs" et des "messies". Chères sœurs et chers frères, cesser de fréquenter ces milieux et ces vendeurs d’illusions, ces criminels sauvages. Quant aux jeunes, épargnez-vous du gain facile et des faits immoraux en donnant considération à votre sang et votre être. Faites l’effort d’éviter ces formules odieuses et inhumaines pour votre bonheur et celui du Bénin dont vous constituez l’avenir. Que les gouvernants prennent les dispositions requises pour freiner cette cruauté qui fait cours chez nous.
En rassurant tout le peuple béninois, nous, têtes couronnées et dignes gardiens de la tradition et de la chose ancestrale, rendons-nous disponible pour les uns que pour les autres afin que cette pratique infâme soit ensevelie. Car, la grande, la première et l’authentique richesse sur la planète terre, est l’Homme.

*Que le cosmique et les vénérables ancêtres veillent sur chacun de nous et nous protègent et protègent ce beau pays qui nous ont laissé Houégbadja, GLELE, Bio Guerra, Toffa.*

*Ensemble combattons les sacrifices humains et restaurons la valeur humaine.*

*Paix profonde à chacun et tous !*

*Professeur David Koffi AZA*





Dans la même rubrique