Récurrentes attaques terroristes dans la partie septentrionale du Bénin : De la nécessité de prendre des dispositions hardies, réfléchies et musclées face à l'ennemi

16 février 2022

Béninoises et Béninois,
Chers compatriotes,

Notre pays le Bénin est en guerre. C’est ainsi qu’il faut qualifier les incursions répétées des criminels en bandes organisées qui sèment la mort et la terreur dans les Parcs de la Pendjari et du W dans l’extrême nord du pays.
Oui. Il n’y a pas un autre mot pour qualifier cette barbarie qui se déroule dans nos joyaux touristiques en pleine rénovation.
Cette malheureuse situation nous impose de prendre des dispositions hardies, réfléchies et musclées face à l’ennemi, à l’envahisseur.

Chers Compatriotes,
Cette malheureuse situation à laquelle nos vaillantes Forces de défense et de sécurité font face avec détermination n’a rien à avoir avec nos contradictions politiques, n’a rien avoir avec les dysfonctionnements de notre processus démocratique. Ces djihadistes sont à la solde de forces obscurantistes qui ont une autre vision de la gestion du monde. Ces terroristes veulent nous imposer par la violence aveugle leur vision du monde, leur culture, leur religion qui n’a rien à voir avec l’islam de paix. Ils veulent nous imposer leur manière de vivre ensemble, en remettant en cause notre démocratie, ils veulent détruire notre manière de vivre ensemble, détruire notre paix, nous soumettre à une peur permanente et nous réduire en esclavage.
Chers Compatriotes, Nous devons en prendre conscience et nous déterminer par rapport à ce nouveau contexte.
C’est pour cette raison que le parti Restaurer la Confiance ( RLC) suggère au Chef de l’État de créer de toute urgence une Union sacrée autour de la République et ses institutions, en restaurant la confiance entre le peuple et ses institutions, en restaurant la confiance entre le peuple et ses dirigeants.
Aussi proposons-nous au Chef de l’État, pour ce faire, de réunir tous les partis politiques, de réunir les anciens Chefs d’Etat, d’ouvrir des consultations au niveau de toutes nos entités, de toutes les structures traditionnelles de notre pays, d’ouvrir des consultations et des rencontres au niveau de toutes les religions de notre pays comme on en a l’habitude afin de constituer l’union sacrée autour de la République. Nous profitons de cette occasion pour inviter le gouvernement à, au-delà des équipements modernes, mobiliser un fonds d’investissement et de recherche dans le cadre de l’usage des ondes par les méthodes endogènes pour protéger nos territoires ainsi que les biens et personnes. C’est une urgence prioritaire.

Béninoises, Béninois,
Chers Compatriotes,

La manière la plus noble de rendre hommage à ceux qui sont tombés les armes à la main au front est de dissiper la peur qui est en nous, de restaurer la foi du citoyen béninois, de nous engager et de faire fi de ce qui nous divise face à l’urgence de la défense de nos frontières et la protection de notre Patrie.
Chers compatriotes, la victoire sera à coup sûr à nous quand nous allons vaincre la peur qui est en nous. Car, l’ennemi profite de cette peur, il profite de la faiblesse des couches les plus vulnérables que nous n’avons pas pu protéger. Nous devons désormais constituer une barrière autour de ces couches vulnérables grâce à ces mesures hardies, réfléchies et musclées.
C’est notre conviction.
vive la République !
Vive le Bénin !
Et que Dieu veille sur nous !
Iréné Josias AGOSSA





Dans la même rubrique