Remous autour des frais de dédommagement : Dassigli appelle les propriétaires terriens de Glo-Djigbé au calme

La rédaction 26 janvier 2018

Il n’y a de raisons de croire à un dédommagement dérisoire dans le cadre du Projet de construction de l’Aéroport de Glo-Djigbé. C’est une assurance qui vient du Ministre de la décentralisation Barnabé Dassigli qui a pris à cœur la situation en appelant au calme les Personnes affectées par le projet. En effet, au lendemain des échauffourées entre la Police républicaine et les populations, le Gouvernement a enclenché des sensibilisations pour rassurer les propriétaires terriens concernés. Ainsi, contrairement à ce qui se laisse croire dans l’opinion, les sinistrés ne sont pas abandonnés à leur sort. Selon le ministre Barnabé Dassigli, des mesures d’accompagnement sont prévues et sont clairement définies dans le Plan de dédommagement. Entre autres mesures, il y a le relogement des Pap sur un autre site.
De même, selon le ministre Dassigli, des mesures d’accompagnement sont prévues pour ceux qui ont déjà construit des immeubles sur le domaine. Ainsi, plus de 9,812 milliards seront déboursés pour le dédommagement des personnes affectées par le projet. Dans cette cagnotte, 5,618 milliards de Fcfa sont affectés au foncier. Les constructions des bâtiments seront dédommagées à hauteur de 2,190 milliards FCfa. Quant au relogement, qui prendra en compte les autochtones, il coûtera environ 2 milliards Fcfa. Mieux, il est attendu, entre autres dispositions, la construction de bâtiments avec un standing raisonnable sur un nouveau site pour abriter les autochtones afin qu’ils puissent vivre dans de bonnes conditions.
Eu égard à ces mesures, le Ministre Barnabé Dassigli invite les Personnes affectées par le projet à accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre de ce volet important du Pag. Ainsi, le Bénin pourra disposer d’un aéroport international moderne tenant compte des réalités du secteur, avec des voies de sortie rapides et des bretelles de raccordement. Mieux, un visage rayonnant aura été imprimé à cette agglomération, pour faire de Glo-Djigbé, mieux qu’une porte d’entrée, la nouvelle vitrine du Bénin.
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique