Rencontre entre Louis Vlavonou et Shao Hong à Porto-Novo : Les retombées de la visite du VP du Parlement chinois au Bénin

Karim O. ANONRIN 23 décembre 2019

Le mardi 17 décembre 2019, le président de l’Assemblée nationale du Bénin, Louis Gbèhounou Vlavonou, a reçu au Palais des gouverneurs à Porto-Novo, siège de l’institution parlementaire béninoise, le Vice-président (VP) du Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire de Chine, Shao Hong. Au cours de cette visite, l’hôte du Parlement du Bénin, a eu un tête-à-tête avec le président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou, une rencontre élargie à certains membres de la délégation chinoise et du bureau du Parlement béninois. Aussi, le parlementaire chinois a t-il échangé avec les membres du bureau de l’Assemblée nationale, les présidents de groupes parlementaires, les membres du groupe interparlementaire d’amitié Benin-Chine et des cadres et responsables de l’administration parlementaire du Bénin. Au cours de cette séance, le président Louis Gbèhounou Vlavonou, a rappelé les liens d’amitié et de coopération qui existent entre le Parlement du Bénin et l’Assemblée nationale populaire de Chine. « …Je voudrais d’emblée vous rassurer de ce que notre Parlement a toujours manifesté un grand intérêt pour la Chine. En témoigne la création, depuis le 11 décembre 2011 du groupe interparlementaire d’amitié dédié au renforcement de la coopération interparlementaire entre nos deux pays. Pour rappel, déjà en 2005, l’Assemblée nationale du Bénin et le Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire de Chine avaient concrétisé leur volonté de coopération par la signature d’un accord-cadre. Cet accord prévoyait entre autres l’intensification des échanges et contacts entre les dirigeants des deux assemblées », a déclaré le Président Louis Gbèhounou Vlavonou. A son tour, le parlementaire chinois, tout en remerciant l’Assemblée nationale du Bénin pour l’accueil à lui réservé depuis son arrivée au Bénin, a salué la qualité managériale du président Louis Gbèhounou Vlavonou et surtout les réformes qu’il a entreprises depuis son élection, des informations dont il est au courant. Plus qu’une visite, cette rencontre avec le Vice-président de l’Assemblée nationale populaire de Chine, Shao Hong, promet beaucoup en termes de retombées.

Les retombées de la visite
Si la République populaire de Chine est présente au Bénin depuis plusieurs décennies dans son appui au développement à ce pays, elle veut l’être davantage pour la même cause. C’est du moins ce qui ressort de la visite du Vice-président de l’Assemblée nationale populaire de Chine au Bénin. D’ores et déjà, les fruits annoncés de cette visite sont aussi importants les uns que les autres. On parle notamment de l’actualisation de l’accord-cadre de partenariat entre les deux Parlements lors de la prochaine visite du président du Parlement du Bénin, Louis Gbèhounou Vlavonou en Chine, un accord-cadre qui date de la 4ème législature sous la présidence de Antoine Kolawolé Idji. On parle également du renforcement de capacités du personnel administratif du Parlement du Bénin, de dons de matériels bureautiques et informatiques, d’appui pour la création d’une chaîne de télévision pour le Parlement du Bénin, d’échanges d’expériences entre parlementaires béninois et chinois. Le député Assan Seibou, Secrétaire du Groupe interparlementaire d’amitié (GIA) Bénin-Chinois, très enthousiasmé par cette visite a laissé entendre qu’elle vient à point nommé. « …Nous tirons beaucoup de profits aujourd’hui de cette visite d’amitié et de travail. D’abord du point de vue du témoignage que cela apporte par rapport au dynamisme de la diplomatie parlementaire active que développe le Président Louis G. Vlavonou et surtout du fait que nous sommes bien entendus de par le monde puisque ceux qui ont dirigé cette délégation chinoise y compris son Chef ont avoué que c’est pour la première fois qu’ils foulent le sol africain. La première porte, c’est le Bénin (...) D’un autre point de vue, notamment de l’intérêt pour notre pays d’accueillir une délégation du genre, nous avons noté l’engagement de la Chine à nous accompagner dans un certain nombre de domaines. Par exemple, sur le plan de la communication, le Parlement chinois a décidé d’accompagner le Parlement du Bénin dans l’acquisition et l’installation d’équipements de télévision. Il y a aussi le souci de renforcement des capacités du personnel pour permettre au Parlement béninois de disposer d’une administration de développement capable de l’accompagner efficacement dans l’atteinte de ses objectifs. Ce renforcement de capacités sera axé sur la maîtrise des outils modernes de gestion des nouvelles technologies de l’information et de la communication puis administrative. Par ailleurs, il y a la question de notre fameux siège du Parlement que vous connaissez et qui nous tient à cœur. C’est heureux de savoir de la bouche du vice-président de l’Assemblée populaire de Chine que les Chefs d’État de la Chine et du Bénin se préoccupent du dossier et que les choses sont en bonne voie pour la concrétisation du projet. Le Chef de la délégation chinoise nous a rassurés de ce qu’il sera notre porte parole dans ce dossier quand il va retourner en Chine pour qu’il y ait un aboutissement rapide du projet de construction d’un nouveau siège de l’Assemblée Nationale du Bénin après l’échec du projet que vous connaissez. Au niveau économique, nos hôtes ont fait savoir tout ce que la Chine est en train de promouvoir en ce qui concerne l’accompagnement agricole et infrastructurel du Bénin. Ils ont souhaité que cette coopération se renforce. Nous sommes très disposés à cela. Nous sommes même enthousiastes à trouver les voies et moyens pour que l’avancée technologique de la Chine en matière d’agriculture profite à nos paysans béninois », a déclaré le député Assan Seibou.





Dans la même rubrique