Renforcement des capacités des acteurs des marchés publics du Parlement : Vlavonou dans la dynamique de la bonne gouvernance

Karim O. ANONRIN 9 décembre 2019

Les vendredi 6 et samedi 7 décembre 2019, s’est tenu à Millénium Popo Beach à Agoué dans la Commune de Grand-Popo, un séminaire de renforcement des capacités des acteurs de la chaîne des marchés publics de l’Assemblée nationale. Organisé par l’Institut parlementaire du Bénin (Ipab), avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) à travers le Projet d’Appui au Renforcement des Capacités du Parlement et des Organisations de Gestion des Elections (Parcpoge), ledit séminaire qui s’inscrit dans le cadre des ambitions du président de l’Assemblée nationale, 8ème législature, Louis Gbèhounou Vlavonou de gérer l’institution parlementaire avec beaucoup plus d’efficacité. Ainsi, les participants ont été entretenus sur les principes généraux, le cadre juridique et institutionnel des marchés publics, les étapes et modes de passation, les seuils des marchés publics, les phases de passation et de contrôle des marchés publics, les techniques d’évaluation des offres, la gestion des contrats ainsi que le règlement des litiges et enfin les sanctions prévues dans ce cadre en République du Bénin. La cérémonie de lancement de la formation a été présidée par le président du Parlement en personne, Louis Gbèhounou Vlavonou.
Dans son message à l’assistance, ce dernier a expliqué le bien-fondé de l’initiative. « …La qualité de la gestion a une influence considérable sur la qualité des services publics. Ainsi, pour améliorer les performances au niveau de l’administration parlementaire, il est nécessaire de renforcer les pratiques de gestion et notamment celles liées aux marchés publics. Je demeure donc convaincu que l’organisation de ce séminaire d’initiation à la gestion des marchés publics des acteurs de la chaîne de passation de l’Assemblée nationale est une opportunité pour accroître la qualité du fonctionnement des services de l’Assemblée nationale et par voie de conséquence celle de toute l’institution. C’est le moment et le lieu de rappeler que la bonne gestion des ressources publiques est un impératif pour tout gouvernant aspirant à induire un changement social. Pour ce faire, il faut internaliser les règles et procédures de passation des marchés publics pour qu’elles soient effectivement les outils de référence et d’amélioration de la performance de l’administration parlementaire et par ricochet de la gouvernance en général… », a dit le président Louis Gbèhounou Vlavonou. Il y avait aussi la présence de la représentante résidente du PNUD, Ginette Mondongou Camara, du premier questeur Boniface Yèhouétomè et du Directeur de l’IPAB, Fiacre Vidjingninou.





Dans la même rubrique