Restitution des œuvres d'art du Bénin : Le parlement français approuve, le Sénat émet des réserves

Fulbert ADJIMEHOSSOU 18 décembre 2020

Unanimité au parlement, réticence au Sénat. En France, les deux chambres n’ont pu s’entendre au sujet de la restitution des 26 statues au Bénin. D’un côté, le parlement français a adopté la loi par 48 voix pour, aucune contre et deux abstentions. Un vote qui traduit que les œuvres dont le Bénin et le Sénégal ont demandé la restitution cessent de faire partie des collections nationales françaises, et ce par dérogation au principe d’inaliénabilité.
Ce qui devrait être une bonne nouvelle pour le Bénin, dont le Président, Patrice Talon fait de ce dossier une priorité dans son agenda culturel pour le quinquennat. Sauf qu’il aurait voulu mieux. « Ce que nous souhaitons, c’est une loi générale qui autorise l’Exécutif à négocier avec nous une restitution globale sur la base d’un inventaire précis », avait-il déclaré dans une interview accordée à Jeune Afrique il y a quelques semaines.
Cependant, l’aval du Senat n’a pas été obtenu. Cette chambre a plutôt préféré s’indigner contre ce qu’elle appelle les « cadeaux diplomatiques », allusion faite à la restitution par la France à Madagascar de la couronne ornant le dais royal de la reine Ranavalona III. Mais Laurent Lafon, président de la commission des affaires culturelles du Sénat a tenu à clarifier que ce vote n’est en aucun cas un vote contre les restitutions au Bénin et au Sénégal.





Dans la même rubrique