Séance de travail entre la CENA et l’ANIP : La tenue à bonne date des prochaines législatives au cœur des échanges

25 avril 2022

Une rencontre d’échanges a eu lieu entre des responsables de la Commission électorale nationale autonome (CENA) et ceux de l’Agence nationale d’identification des personnes (ANIP) le vendredi 22 avril 2022 à la CENA. Il s’agissait de mettre tout en œuvre pour la tenue à bonne date des élections législatives du 8 janvier 2023.

La tenue à bonne date des prochaines législatives au Bénin préoccupe la CENA. C’est dans cette dynamique qu’elle a adopté un chronogramme de travail lui permettant de rencontrer les parties impliquées notamment l’ANIP, l’organe en charge de fournir la liste des personnes en âge de voter. C’est ce qui justifie la tenue de cette séance de travail. « Sans liste électorale, pas d’élection, le nombre de personnes capables de voter ne pourrait être connu, le nombre de centres de vote sur le plan national ne serait connu. Ce sont des éléments qui contribuent à faire des évaluations budgétaires au niveau de la CENA », a fait remarquer Abou Soulé Adam, directeur général des élections. À l’en croire, il importe de savoir si l’ANIP a pris les mesures nécessaires pour fournir la liste. « 120 jours avant les élections, la liste doit être fournie, et des corrections seront intégrées après vérification et après la liste définitive sera fournie », a clarifié Abou Soulé Adam. Il a également fait comprendre qu’il souhaite indiquer à L’ANIP le mode de transmission de ladite liste. Au terme des échanges, selon Cyrille Gougbedji, gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (ANIP), 7 points ont été abordés. Il a été question de l’évaluation des centres et des postes de vote. « La loi a prévu 500 électeurs au niveau de chaque poste de vote et un centre comprend 10 postes de vote », a-t-il fait comprendre. L’enrôlement de ceux qui n’ont pas pris part au Ravip est aussi un autre point. « Aujourd’hui l’opération d’affichage de residus arrive à son terme. Par contre, l’opération de Ravip se poursuit pendant 30 jours à compter du 26 avril prochain et après, un autre mois pour les enfants et autres », déclare Cyrille Gougbedji. Selon lui, l’inscription au registre national des personnes physiques est la condition sine qua non.
Fidégnon HOUEDOHOUN (Stag)





Dans la même rubrique