Session de remplacement de l’évaluation des ACE 2008 : Le gouvernement autorise tous les enseignants à composer

Arnaud DOUMANHOUN 5 septembre 2019

Dernière chance ! Au terme du conclave gouvernemental de ce mercredi 4 septembre 2019, les enseignants ayant boycotté l’évaluation diagnostique du 24 août dernier, ont été autorisés à composer lors de la session de remplacement prévue pour le samedi 7 septembre prochain. Selon le compte rendu fait par le ministre Oswald Homeky, les six centrales et confédérations syndicales ainsi que les représentants des conseils sectoriels pour le dialogue social des ministères concernés par l’évaluation, « ont élevé une doléance à l’endroit du gouvernement, tendant à permettre à tous les enseignants absents lors de l’évaluation du 24 août, d’aller composer au cours de la session spéciale ». Et après examen de la requête, le conseil des ministres a fait preuve de clémence en accédant à la demande des partenaires sociaux, pour donner « une dernière chance » aux intéressés. En effet, le gouvernement avait clairement annoncé que les enseignants qui se seraient volontairement soustraits de l’évaluation diagnostique, seront purement et simplement radiés de la fonction publique. La seconde session était donc prévue pour les malades et les absents ayant des raisons valables.
En revenant sur sa décision, le gouvernement offre une nouvelle chance aux Agents contractuels ayant boycotté la session du 24 août. « En tout état de cause, ceux qui de nouveau choisiraient délibérément de ne pas composer, seront responsables des déconvenues qu’ils auraient eux-mêmes occasionnées », prévient le conseil. Il faut rappeler qu’au terme de la session du 24 août, la Direction de l’office du baccalauréat a enregistré un taux de participation supérieur à 75%.





Dans la même rubrique