Sous la houlette de l’honorable Edmond Agoua : L’Alliance « Eclaireur » portée sur les fonts baptismaux

Isac A. YAÏ 23 février 2015

Annoncée depuis peu, l’alliance « Eclaireur » a vu le jour samedi dernier au palais des congrès de Cotonou. Venus massivement, les militants et sympathisants des formations politiques qui parlent désormais d’une même voix au sein de cette alliance ont adhéré spontanément à ce creuset. La sauvegarde de l’intégrité du territoire national, le respect des lois de la République, l’attachement à la laïcité de l’Etat, le renforcement de l’unité nationale, le respect de la forme républicaine de l’Etat et du principe de l’alternance politique, l’attachement à l’indépendance de la justice et à l’Etat de droit, le respect des principes de la démocratie et de la bonne gouvernance… sont, entre autres, les idéaux prônés par Edmond Agoua et ses alliés.
A la faveur du multipartisme intégral, les partis politiques occupent l’espace public sans pour autant parvenir à l’animer valablement. C’est pourquoi, « il est question de réfléchir à de grands rassemblements de forces politiques ayant les mêmes idéaux afin de parvenir à la clarification progressive du paysage politique de notre pays afin de mieux converger nos forces pour bâtir un Bénin resplendissant », a souligné Edmond Agoua, président de l’Alliance. Une torche de couleur vive tenue par une main et qui projette de la lumière, tel est le logo de ce nouveau rassemblement. « L’Eclaireur avec comme logo une torche tenue par une main, la torche étant le flambeau que l’on tient fièrement et qui est un symbole de la lumière qui éclaire la traversée des chemins de la vie. Cette torche a une couleur rouge. Le rouge est universellement reconnu comme le symbole de la vie. Avec sa force, sa puissance et son éclat, le rouge incite à l’action… Quant à la couleur jaune de la lumière, elle est la plus chaude des couleurs et la plus expansive », a précisé Edmond Agoua. C’est dire que partout où elle passera, cette alliance dissipera les ténèbres qui handicapent l’épanouissement des Béninois.

Invité à cette cérémonie, Mathurin Coffi Nago, président de l’Assemblée nationale, Richard Sènou, ancien ministre et Amissétou Affo Djobo, ex députée ont tous apporté leur soutien aux initiateurs de ce regroupement déterminés à œuvrer pour la cause du développement. « L’atteinte de ce noble objectif nécessite la mobilisation et la mise en synergie de nos énergies dans une ambiance de fraternité et de camaraderie. Aussi, avant, après et tout le temps, nous travaillerons à l’élargissement de nos bases en laissant les portes de notre Alliance grandement ouverte. Il s’agira également pour nous de lutter pour être présents à tous les grands rendez-vous politiques nationaux et internationaux. C’est pourquoi, nous nous invitons à nous mettre en ordre de bataille pour les prochaines élections législatives, municipales, communales et locales qui tapent déjà à nos portes et plus tard à l’élection présidentielle de 2016 dans notre pays », a souligné Edmond Agoua.
En plus de l’honorable Grégoire Laourou, neuf partis composent cette alliance. Il s’agit du Parti pour la démocratie et le progrès social (Pdps) de Edmond Agoua, du Parti de la rénovation pour la solidarité et le progrès (Prsp) de Cyriaque Domingo, de la Coalition pour un Bénin émergent (Cbe) de Venance Gnigla, du Front d’action commun pour l’émergence d’une éthique nouvelle au Bénin (Faceen-Bénin) de Cyriaque Tossa, de la Nouvelle alliance pour le développement (Nad) de Salomon Chabi), du Parti pour l’impulsion de la solidarité agissante et du développement (Pisad) de Christine Gbédji, du Mouvement pour la social-démocratie (Msd) de Félix Adimi, du Parti démocratique Wadedji (Pdw) de Pierre Hinvi et du Parti de l’éveil collectif pour un lendemain meilleur (Peclem) de Hounza Anato.
Tous ensemble, ils se donnent la main pour des victoires éclatantes lors des différentes joutes électorales à venir. Les Béninois peuvent être rassurés. Leurs pas sont désormais éclairés par des hommes et des femmes qui ont fait leurs preuves et qui rêvent d’un lendemain meilleur pour chacun et pour tous.





Dans la même rubrique