Soutien aux actions du président Patrice Talon : Des enseignants créent le Meend samedi dernier à Ouidah

Karim O. ANONRIN 20 janvier 2020

Des enseignants de la maternelle, du primaire, du secondaire et du supérieur du département de l’Atlantique ont porté sur les fonts baptismaux le samedi dernier, le Mouvement des enseignants engagés pour le nouveau départ (MEEND), un mouvement politique totalement acquis à la cause du président Patrice Talon. La cérémonie de lancement dudit mouvement a eu lieu samedi au stade omnisports de Ouidah. C’était en présence du Maire de Ouidah, Célestine Adjanohoun et de ses homologues d’Allada et de Kpomassè, des députés à l’Assemblée nationale, Lucien Houngnibo et Marcellin Ahonoukoun, du Préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, d’un représentant du Ministre des enseignements maternel et primaire, pour ne citer que ceux-là.
A en croire le Coordonnateur du MEEND, Médard Comlan Zangronio, la naissance de ce creuset d’actions pour défendre les idéaux du régime du président Patrice Talon était nécessaire à plusieurs égards. Toujours selon lui, quoique contraignantes pour le commun des Béninois, les réformes entreprises par le président Patrice Talon dans les différents secteurs de développement ont commencé par porter leurs fruits. Poursuivant dans le même ordre d’idées, le Coordonnateur du MEEND, Médard Comlan Zangronio, a précisé que le mouvement créé est neutre vis-à-vis de l’institution scolaire. Très enthousiasmé par la mobilisation des enseignants qui ont fait le déplacement, Médard Comlan Zangronio les a tous invités à maintenir le cap dans leur engagement pour le triomphe des actions du gouvernement.
Le Coordonnateur du MEEND, Médard Comlan Zangronio, n’était pas le seul à se réjouir de la concrétisation de ce rêve de mettre tous les enseignants volontaires dans un tel creuset. Il y avait les politiques invités, le Maire de Ouidah et surtout le Préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, qui s’est focalisé sur les réalisations du gouvernement du nouveau départ dans le domaine des infrastructures sociocommunautaires comme les forages et adductions d’eau potables, les écoles, les centres de santé et même les marchés, dans le domaine des infrastructures routières avec le projet asphaltage, pour ne citer que ces domaines là.





Dans la même rubrique