Tournée d’explication de la cherté de la vie : Le réquisitoire des populations, les explications du gouvernement

Adrien TCHOMAKOU 13 mai 2022

La tournée gouvernementale sur les véritables raisons de la cherté de la vie en République du Bénin a été une occasion pour les populations du Bénin d’adresser leurs profonds réquisitoires au pouvoir central. Dans le Mono par exemple, un élu local demande au Chef de l’Etat de ‘’mettre les routes en berne et de donner à manger au peuple’’ « Nous avons faim », a-t-il clairement craché en présence des ministres de la jeunesse et du sport, du cadre de vie et du développement durable et de l’honorable Dakpè Sossou. Toujours à Lokossa, pour le Chef quartier Isaac Kodjo, les autorités communales et locales dirigent des populations affamées. A Abomey-Calavi dans l’Atlantique, c’est le représentant des chauffeurs qui demande aux membres du gouvernement de mettre la main à la poche pour mieux accompagner le président Patrice Talon en faisant de l’offrande aux populations démunies qui ploient sous le poids de la faim et du chômage. « Je vous invite à aller offrir des produits vivriers aux populations affamées. Les gens ont faim et nous réclamons le retour de l’Onasa, a-t-il dit. Des propos qui ont fait rire l’auditoire et sourire le ministre d’Etat Pascal Irénée Koupaki mais, c’était loin d’être une blague. A Dassa-Zoumè dans le département des Collines, le mot ‘’faim’’ est également revenu sur les lèvres. Toutefois, à chaque étape de la tournée, les populations reconnaissent les efforts considérables du gouvernement en matière de développement du pays. Les constructions d’infrastructures routières, l’électrification à grande échelle de nos communes, villes, villages et quartiers, la lutte implacable contre la corruption sous toutes ses formes et les qualités des prestations des services au Bénin ont été évoqués et applaudis par les populations. Les maires, les préfets, les députés à l’Assemblée nationale et les membres du gouvernement ont, tour à tour, répondu aux préoccupations des populations et leur ont expliqué les véritables raisons de la cherté de la vie dans notre pays : Covid 19, guerre entre la Russie et l’Ukraine, la surenchère des commerçants véreux…. Aussi, le pouvoir central porte-t-il à la connaissance des populations les mesures d’assouplissement ou d’accompagnement qu’il a prises. Il s’agit, entre autres, de la suppression de certaines taxes sur les produits de première nécessité, de leur subvention à coût de plusieurs milliards de francs Cfa etc.





Dans la même rubrique