Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Visite de travail du chef de l’Etat à l’Elysée : Macron réaffirme le soutien de la France aux réformes de Talon

JPEG - 211.4 ko

De l’élégance et du concret ! Macron-Talon, le style semble le même. Pas de temps à perdre sur les détails, sur ces discours dénués de sincérité à l’Elysée, qui amusent bien la galerie dans ces pays d’outre-mer. Emmanuel Macron imprime une nouvelle dynamique à la coopération avec les anciennes colonies, et Patrice Talon fait office de ces hommes d’Etat respectueux du jeu démocratique dans un pays qui en a désormais la culture, et préoccupés par le bien-être de leurs concitoyens. Le président français en prend la mesure, et engage la France dans l’accompagnement du Bénin dans divers secteurs notamment, la santé avec une assurance-crédit de 175 millions d’euros pour le projet de construction d’un hôpital de référence dans la commune d’Abomey-Calavi, le soutien de l’Agence française de développement pour d’une part, un montant de 58 millions d’euros dans la lutte contre le dérèglement climatique et la politique de ville durable, et d’autre part, de 43 millions d’euros aux fins du réaménagement de la cité lacustre de Ganvié qui est un élément important de la vision du gouvernement de booster le tourisme béninois.

La Cité d’innovation et de savoir de Sèmè City, la formation des enseignants, une priorité…
En ce qui concerne le volet formation et éducation, à en croire Emmanuel Macron, la France souhaite également accompagner le Bénin. « Plusieurs établissements d’enseignement supérieur français sont engagés et nous allons renforcer les partenariats dans ce domaine qui est également, comme vous le savez, l’une de nos priorités. Donc, Central Sup’Elec, Epitech, l’Ecole de Design de Nantes seront consacrés dans leur rôle. Nous apporterons également un soutien complémentaire de l’agence Française de Développement… », a déclaré le président français, avant d’aborder l’épineuse question de la restitution du patrimoine culturel, les œuvres du royaume de Danxomè pillées à l’époque coloniale. Il laissa entendre : « Je me suis engagé afin que d’ici 5 ans, les conditions soient réunies pour que des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique soient possibles. A cette fin, j’ai décidé de demander à deux personnalités incontestables et que je sais intellectuellement engagées sur ces questions de mener un travail de réflexion et de consultation afin de faire des propositions concrètes d’ici novembre prochain ». Quant à Patrice Talon, il a fait part de sa volonté de saisir l’opportunité que lui offrent ses fonctions actuelles pour rentrer dans l’histoire.

Les réformes bousculent les habitudes
« Quand on réforme, on bouscule des habitudes, des intérêts acquis et des acteurs qui se sont installés dans l’inefficacité collective. Et donc, ça ne fait pas forcément plaisir. Je sais toutes les difficultés que parfois le président a à affronter. Je lui réitère tout notre soutien dans ce programme courageux de réformes qui est absolument indispensable pour son pays... ». Telle est la conviction d’Emmanuel Macron. Pour lui, les pays africains ont un besoin profond de réformes, de transformation de l’action publique, du cadre de l’action privée, en somme de bonne gouvernance. C’est à raison qu’il salue la détermination du président béninois à mener ces réformes, et au regard des effets positifs dans des classements internationaux, il l’invite à poursuivre ce travail de manière inlassable, pour avoir une performance économique et sociale.

6-03-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)  

Clôture de la 1ère session extraordinaire parlementaire 2019 : La (...)
12-02-2019, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé ce lundi 11 février 2019 à la clôture de la (...)  

Taxe à l’importation de l’Union Africaine : enjeux d’une autonomie (...)
12-02-2019, La rédaction
Actuellement, le fonctionnement de l’Union africaine (UA) est financé à 80 % par des fonds extérieurs, en provenance (...)