Visite du Président Macron au Bénin : Déjà des retombées et des promesses

28 juillet 2022

Appuyer le Bénin dans les domaines de la culture, de l’éducation (enseignement professionnel) et de la sécurité (la lutte contre le terrorisme). Ce sont là les grands axes des retombées de la visite entamée depuis hier par le Président Français Emmanuel Macron au Bénin. A cet effet, deux protocoles d’accords prenant en compte les deux premiers domaines ont été signés dans la journée d’hier à la Marina par les deux Chefs d’Etats et un engagement solennel a été pris par le président Emmanuel Macron en matière de lutte contre le terrorisme. L’échange fructueux né de la bonne cohésion diplomatique entre les deux présidents ouvre ainsi, un lendemain meilleur au peuple béninois.
Il est à noter qu’après leur tête-à-tête, les Présidents Français et Béninois ont effectué une visite guidée de l’exposition des trésors royaux et des œuvres d’art contemporain. Ceci s’explique par le fait qu’au lendemain de la restitution des vingt-six trésors royaux du Bénin par la France, Emmanuel Macron a souhaité s’assurer de son bon entretien. A ce sujet, le premier citoyen de la France a félicité son homologue béninois de l’emplacement réservé à ses trésors royaux. Par ailleurs, il s’est dit impressionné des milliers de visiteurs de la première vague d’exposition. Ensuite, place a été donnée aux deux Chefs d’Etats pour échanger avec la presse locale et étrangère. Tour à tour, ils ont réaffirmé « la solidité des relations » entre leurs deux pays, avant de revenir un peu plus en détails sur le contenu de leur conversation privée.
Prenant la parole en premier, le Président Patrice Talon a affirmé être particulièrement heureux d’accueillir au Bénin le Président Français Emmanuel Macron. Il a relevé que cette visite, intervenant au début du second mandat de son homologue, témoigne de la bonne qualité des relations diplomatiques qui unit les deux pays. « Si je dois qualifier les relations entre nos deux pays sur ces derniers temps, je dirai qu’elles sont décomplexées et débarrassées des pesanteurs du passé », a déclaré Patrice Talon. Le Chef de l’Etat béninois a réaffirmé sa volonté d’œuvrer sans relâche au fonctionnement de cette relation fructueuse et mutuellement bénéfique. Toujours sur sa lancée, il a exprimé la reconnaissance du peuple béninois pour ce qui est de l’appui de la France dans plusieurs domaines notamment l’éducation, la culture, la sécurité, l’agriculture et autres. Le Président Patrice Talon a notamment martelé avoir exprimé au Président Macron sa satisfaction pour le soutien multiforme que la France apporte au Bénin au plan économique et financier. Les deux Chefs d’Etat ont convenu de poursuivre leurs efforts dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie, des infrastructures, de la formation et du développement local.
A la suite de son homologue béninois, le Président Emmanuel Macron a donné les raisons de sa visite au Bénin : la profondeur de la relation franco-béninoise et le caractère exceptionnel de l’amitié entre nos deux pays ; la place du Bénin en tant que partenaire stratégique de la France en Afrique. « Grâce à la coopération entre nos deux pays, ce qui était prématuré est devenu une réalité », a-t-il dit. Il n’a pas manqué de remercier le président pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé.

Equiper l’armée béninoise pour mieux combattre les terroristes
Sur le plan sécuritaire, le président français est disposé à accompagner plusieurs pays de la sous-région dont le Bénin dans sa lutte contre le terrorisme. Pour le 8ème président français, l’accompagnement des réformes politiques, économiques etc. du président Talon par la France « n’est possible que si la sécurité est maintenue au Bénin et dans la sous-région ». Raison pour laquelle, la situation sécuritaire a occupé une place de choix dans les discussions entre les deux hommes d’Etat. « La France sera toujours aux côtés des autorités béninoises pour faire face au terrorisme. Elle le sera en répondant à vos demandes », a avoué le Président Français.

Equipements et formation contre le terrorisme
Ce faisant, l’accompagnement de la France sera d’abord civil en s’inspirant de l’appui à la stratégie au développement des zones les plus vulnérables et les plus exposées aux tentatives des groupes terroristes. En somme, sur le plan sécuritaire et conformément à la réorganisation adoptée à l’échelle de la région ouest-africaine, la France sera au rendez-vous pour répondre à la demande du Bénin en termes de formation et d’équipements. « Là-dessus, nous avons commencé ces derniers mois à répondre à ces demandes par la coopération en matière de renseignements, d’interventions concrètes que nous avons pu déployer », dira l’hôte du Bénin qui s’est engagé à être davantage aux côtés du pays en livrant incessamment les matériels tels que des pick-up, des gilets pare-balles et des équipements de déminage sollicités par les gouvernants. Les équipements plus sophistiqués notamment les drones de surveillance, demandés par le président Patrice Talon, au cours des échanges, feront l’objet d’étude pour être également livrés sous peu. Et ce n’est pas tout ! Emmanuel Macron a fait la promesse d’aider le Bénin à structurer cette partie de sa défense qui, selon lui, est nécessaire si la France veut répondre plus efficacement aux légitimes besoins du pays.

Talon : « Il n’y a pas de détenus politiques au Bénin »
Au regard de l’actualité politique de ces dernières années au Bénin, l’épineuse question de la libération de certains détenus au lendemain des élections présidentielles de 2021 n’a pu être occultée. « Au Bénin, il n’y a pas de détenus politiques. Personne n’est détenu pour son opinion politique. Les gens sont détenus pour avoir agi, pour avoir commis des crimes dans le champ politique. Sur le principe, je suis droit dans mes bottes ». Ainsi s’exprimait Patrice Talon suite à la préoccupation d’un journaliste français qui posait la question relative à la libération ou non des personnalités politiques détenus dans les prisons du Bénin. Le président Patrice Talon a donc précisé que personne, aucun béninois n’est retenu dans les liens de la justice à cause de ses opinions. Il pense que ceux qui croupissent actuellement en prison et qui sont de l’opposition sont poursuivis pour des délits criminels. Toutefois, le Président béninois estime qu’il pourrait y avoir, en son temps ou après lui, la libération des détenus dits ‘’politiques’’ suite à une grâce présidentielle ou une amnistie. Par ailleurs, le père de la nation béninoise affirme que les acteurs politiques appelés des ‘’exilés politiques’’ sont en réalité poursuivis par la justice béninoise pour détournement de deniers publics et que cela n’a rien à voir avec la politique. « Je les invite à rentrer au pays pour répondre de leurs actes. Je pense qu’ils doivent venir se justifier afin qu’ils soient blanchis par la justice », a conclu le Président Patrice Talon.





Dans la même rubrique