1ere séance d’échanges avec la tutelle : Les nouveaux Recteurs et Vice-recteurs mesurent l’ampleur de la mission

Patrice SOKEGBE 26 octobre 2021

Rencontre d’échanges de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec les nouveaux recteurs et vice-recteurs des universités du Bénin. Objectif, repréciser à chacun sa mission face aux nombreux défis dans le sous-secteur de l’enseignement supérieur. « Cette rencontre nous a permis de mieux comprendre ce qui revient à chacun en terme de mission, de responsabilité pour dégager les engagements conséquents. Nous avons abordé ces missions dans leurs contenus, dans leurs différentes dimensions. Et vous avez montré que vous connaissez déjà l’environnement, que vous connaissez la nouvelle mission qui n’est pas l’ancienne, puisque le positionnement des universités a connu une modification. Nous avons abordé les chantiers urgents, et il était question de s’occuper rapidement de la prise en charge de nos étudiants en lançant le processus d’inscription, afin que les cours démarrent très rapidement en vue d’éviter des retards dans la transmission des procès-verbaux. Pour le chantier de la recherche qui est un domaine essentiel, nous avons compris que les engagements sont très forts. La politique nationale de la recherche et de l’innovation est en cours d’adoption au niveau du gouvernement », a déclaré la Mesrs, Eléonore Yayi Ladékan. Les questions liées au manque cruel d’enseignants, à la présence effective de tous les enseignants à leurs postes, de l’enseignement de qualité, de la disponibilité des infrastructures étaient également au cœur des débats. Les recteurs et vice-recteurs ont apprécié cette démarche de l’autorité de tutelle qui mesure l’ampleur de la mission à eux assignés. « Une nouvelle gouvernance doit être observée pour faciliter la recherche universitaire au Bénin. La recherche universitaire doit être faite de commun accord avec les universités privées. Au niveau de la loi 2020, les universités sont devenues des entreprises », renchérit Pascal Abidoun oloulade, Vice-recteur chargé de la recherche universitaire à l’Université nationale de l’Agriculture. Plus loin, Noëlie Carine Kélomè, Vice-Recteur chargée de la coopération à l’Uac, indique que la coopération représente un pilier sur lequel ces universités doivent s’appuyer pour atteindre un certain nombre d’objectifs. Au nombre des défis, il y a déjà l’employabilité, dit-elle, des diplômés et la mobilisation des ressources à l’interne. Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Félicien Avléssi a quant à lui estimé que cette première rencontre a été fructueuse. Selon lui, le ministre a donné des recommandations fermes et il faut respecter cette fois-ci les dates pour les inscriptions.





Dans la même rubrique