36e session du conseil des ministres du Cames : Attanasso faite Commandeur de l'ordre International des palmes académiques

Landry Salanon 3 juin 2019

Le Bénin vient d’être honoré par le biais de 6 universitaires dont la ministre Marie-Odile Attanasso, distingués à l’issue de la 36ème Session du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (Cames) tenu le 30 mai dernier à Cotonou. A en croire le Secrétaire Général du Cames, Professeur Bertrand Mbatchi, elle a été élevée au grade de Commandeur de l’Ordre International des Palmes Académiques du Cames, (Oipa/Cames). Cette distinction est due, entre autres, à son engagement au service de l’enseignement supérieur. Pour le Secrétariat Général du Cames, cette décoration se justifie bien sans doute pour cette autorité, surtout pour ses réformes courageuses et même dérangeantes depuis sa nomination. Mieux, sa présence, son volontarisme, sa détermination et son endurance à accompagner l’institution faîtière qu’est le Cames, ont été également salués. Telle sa proactivité dans l’organisation sans faille couronnée de succès de la 36ème session du Cames au Bénin ayant consacré 03 officiers et 03 commandeurs dans l’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES, (Oipa/Cames). Discrète, mais reconnue pragmatique, Marie Odile Attanasso a été à la faveur de cette même 36ème session, élue présidente du conseil des ministres du Cames pour un an. Elle succède ainsi à son homologue camerounais le Professeur Jacques Fame NDONGO. D’elle, il est attendu d’imprimer une marque de gouvernance progressiste à l’institution. Tous les universitaires conviennent qu’elle dispose bien de ressources pour. Puisqu’elle imprime déjà et depuis un certain temps le même dynamisme au niveau des instances régionales comme l’Eamau (École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme) et de l’Uemoa où elle est aussi présidente du conseil des ministres.
Jephté HOUNNAGNI (Stag.)





Dans la même rubrique