4ème arrondissement de Cotonou : Les élus locaux déterminés à lutter contrre le paludisme

14 octobre 2022

L’équipe de l’ONG Icône 360° avec à sa tête Yvette Alavo, directrice et co-fondatrice, a tenu un atelier avec les élus locaux du 4ème arrondissement le vendredi 30 septembre 2022 dans les locaux de l’administration. A cette occasion les autorités locales ont pris l’engagement de jouer leur partition dans la lutte contre le paludisme.

“Plaidoyer pour un engagement des élus locaux dans la lutte contre le paludisme”. C’est autour de cette thématique que l’équipe de Yvette Alavo s’est entretenue avec les élus locaux du 4ème arrondissement de Cotonou. En présence de Yvette Alavo, directrice et co-fondatrice de l’ONG Icône 360°, de Stella Sondjo, cheffe division santé hygiène publique et assainissement de base représentant du point focal de la mairie de Cotonou, de la délégation du programme national de la lutte contre le paludisme conduite par Anicet Adjein, responsable de la cellule de communication, des 12 chefs de quartier du 4ème arrondissement et de nombreuses autres personnalités, Saliou Adédjouma, chef du 4ème arrondissement de Cotonou, a lancé l’atelier. Il s’est agi d’y mettre en place deux comités pouvant veiller à rappeler les bonnes habitudes aux populations pour l’élimination du paludisme. Le chef de l’arrondissement a exprimé sa joie du choix porté sur son administration territoriale pour cette lutte en cette période de crue où les populations notamment celles riveraines côtoient l’insalubrité. Il a également rassuré l’ONG Icône 360° de leur partition dans la lutte qui n’est plus à marchander. « Nous allons faire en sorte que le 4ème arrondissement soit une bonne école en matière de lutte contre le paludisme à Cotonou et au Bénin », a confié Saliou Adédjouma. C’est l’occasion qu’a saisie Yvette Alavo pour rappeler que l’ONG Icône 360° a fait de la lutte contre le paludisme son cheval de bataille depuis 8 ans. « Je me disais qu’il fallait prendre le mal autrement car c’est une maladie comportementale. Nous avons en effet de mauvaises habitudes qui font que cette maladie persiste. Il était important de venir vers vous, élus locaux pour la lutte », a-t-elle fait savoir. Fleur Saïsonou, responsable projet santé de L’ONG Icône 360°, a mis en avant le plaidoyer. Le panel sur les statistiques de la maladie du paludisme animé par Dr Gad Houessou a également meublé l’atelier .

Fidégnon HOUEDOHOUN





Dans la même rubrique