Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


4ème édition de la Course Rose : Canal+ et Oasis Bénin, ensemble contre le cancer du Sein

JPEG - 70.9 ko

Le cancer d seinu prend de plus en plus d’ampleur au Bénin. Pour sensibiliser les jeunes afin qu’ils puissent prendre les dispositions utiles, Oasis Bénin soutenu par Canal+, a organisé le samedi dernier la Course Rose dédiée à la lutte contre cette maladie. « Le cancer de sein tue des centaines de milliers de personnes dans le monde. L’information pour lutter contre cette maladie n’est pas suffisamment répandue, les gens ne sont pas au courant de ce qu’il faut faire pour réduire les risques. Donc, cette initiative de Oasis Bénin est juste et louable. Raison pour laquelle, nous l’accompagnons. Canal+ s’engage donc pour toutes les actions sociales qui impactent la population », a expliqué Affousath Traoré, responsable à la communication de Canal+ Bénin. Ainsi, les 350 jeunes participants à cette course ont pris départ à la place des martyrs, ont mis le cap sur l’aéroport, le boulevard Cen Sad, le ministère des finances pour revenir à la place des martyrs. « C’est un événement à titre préventif pour rappeler à la jeunesse l’importance de l’activité physique afin d’amener tout le monde à avoir le bon geste car, le cancer de sein n’est pas seulement une maladie des femmes, les hommes aussi en souffrent. Tout le monde est donc concerné », a précisé Maessarath Rafiou, manager de Oasis Bénin. « Je suis présente à cette course car, je suis une femme. C’est la principale raison de ma présence ici. De plus, j’aime faire du sport », a déclaré Queen Fumi, ambassadrice de Canal+ Bénin.

JPEG - 55.8 ko

Pour l’initiatrice de la Course rose, les jeunes ne doivent pas croiser les bras face à cette maladie dévastatrice. Et la seule manière pour la prévenir est d’avoir l’information utile. Raison pour laquelle à la fin de la course, une séance de sensibilisation a été organisée. Elle a permis aux jeunes d’apprendre à faire l’autopalpation pour détecter à temps le cancer de sein. Après l’étape de Cotonou, Maessarath Rafiou et son équipe seront à Porto-Novo le 27 octobre prochain pour le dépistage gratuit du cancer de sein. « Il faut donc s’informer pour éviter cette maladie car, seule l’information sauve la vie », a-t-elle conclu.

23-10-2018, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Papa pour la première fois : Merveilleuse histoire de vie après (...)
19-02-2019, La rédaction
L’une des meilleures expériences que peut faire un homme sur terre, est de devenir père. Une responsabilité pas des (...)  

Moutawakil Boukari Malick au sujet du site d’accueil des pèlerins : (...)
19-02-2019, La rédaction
Le Gouvernement met les bouchées doubles pour offrir de meilleures conditions aux pèlerins au Hadj. Le conseil des (...)  

Comè / Lutte contre la criminalité faunique : 2 présumés trafiquants (...)
18-02-2019, La rédaction
Le gouvernement du Bénin fait de la lutte contre la criminalité faunique son cheval de bataille pour la protection (...)  

Naufrage d’une barque sur le fleuve Niger : L’Anpc vole au secours (...)
18-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Du soutien, les rescapés du naufrage survenu, il y a quelques jours, sur le fleuve Niger à Karimama en ont reçu de la (...)