A titre posthume : Feu Vincent Foly reçoit les hommages de l’Ong « Médias et citoyenneté » (Un grand prix institué en son honneur)

Moïse DOSSOUMOU 4 mai 2022


Mardi 03 mai 2022, journée internationale de la liberté de presse. A cette occasion, l’Ong « Médias et citoyenneté » a opté pour une manière toute particulière de commémorer cette journée qui interpelle tous les professionnels des médias. A quelques encablures de Cotonou, une délégation du bureau exécutif s’est rendue à Abomey-Calavi, plus précisément à Somè pour se recueillir sur la tombe d’un défenseur acharné des libertés. Feu Vincent Foly, disparu tragiquement le vendredi 03 septembre 2021 des suites de la Covid-19 recevait ainsi les hommages de ses confrères, qui, admiratifs de son combat, lui ont rendu des hommages à titre posthume.
« Nous avons voulu en ce 03 mai 2022 rendre hommage à un aîné qui a combattu inlassablement pour la défense et la promotion de la liberté de presse. C’est pour cela que nous sommes venus nous recueillir sur sa tombe au cimetière de Somè », a précisé Virgile Ahouansè, président de l’Ong « Médias et citoyenneté ». « Dans le but d’honorer la mémoire de cet ardent défenseur de la démocratie, l’ONG Médias et Citoyenneté a pris la décision d’instituer un prix dénommé « Prix Vincent Foly pour la liberté de presse » qui sera décerné chaque année à un professionnel des médias qui aura fait preuve à travers ses productions d’un sens élevé d’engagement, d’objectivité et de professionnalisme », a souligné pour sa part Perzo Anago, vice-président de l’Ong. Ce prix va donc célébrer le mérite des professionnels des médias qui, en dépit du contexte éprouvant, continuent de croire en un idéal démocratique et exercent leur métier avec dignité, honneur et probité.
Organisation non gouvernementale créée en 2021 et reconnue officiellement par l’Etat béninois le 30 mars 2022, Médias et Citoyenneté est le fruit de l’initiative portée par des professionnels des médias qui ont décidé de conjuguer leurs efforts pour une presse véritablement libre et engagée. Conscients des multiples problèmes qui entravent de plus en plus l’exercice du journalisme au Bénin dans les règles de l’art, ces citoyens, en plus des initiatives déjà existantes, entendent également apporter leur pierre au renforcement de la démocratie, d’une presse plus libre, de l’Etat de droit, de la citoyenneté.
Les objectifs poursuivis sont liés à la promotion de la démocratie, de l’Etat de droit, la liberté de presse, du journalisme d’investigation, des droits de l’Homme et de la spécialisation au sein des médias…Pour sa première sortie, l’ONG Médias et Citoyenneté a choisi la date symbolique du 03 mai avec un cachet tout aussi symbolique.





Dans la même rubrique