Accès à l’énergie durable hors réseau : Une solution béninoise parmi 10 projets innovants en Afrique

Fulbert ADJIMEHOSSOU 7 mai 2020

Lancé en Septembre 2019, l’appel à projets « Solutions innovantes pour l’accès à l’énergie durable hors réseau » (SolInAE) a livré ses résultats. Le Bénin figure parmi les lauréats à travers un projet, une initiative qui vise le développement de la région de l’Atacora au Nord Bénin grâce à la création d’une filière de produits agroalimentaires transformés par le séchage solaire. Les séchoirs solaires hybrides (solaire thermique et photovoltaïque) de grandes capacités munis d’un système de ventilation sont construits localement par des artisans. Ces équipements permettent le séchage et la commercialisation des fruits et légumes par les producteurs ruraux et notamment les groupements de femmes dont les compétences seront renforcées et structurées. « Nous avons été très impressionnés par la qualité, la diversité et le caractère innovant des projets sélectionnés. J’espère que les financements mis à disposition par l’Ademe et l’AFD permettront à ces projets de passer à l’échelle, car l’accès à l’énergie dans le monde rural est un puissant moteur de développement », a déclaré Jean-Pierre Barral, directeur du département Transition énergétique et numérique de l’AFD.
Le projet est porté par l’association française Bolivia IntiSud Soleil (BISS) en partenariat avec une ONG et une entreprise béninoises. Ce projet, tout comme les 9 autres projets sélectionnés dans d’autres pays d’Afrique bénéficieront d’un accompagnement à la mise en œuvre de leur projet, auront accès à une aide financière et à une assistance technique pour les soutenir dans la finalisation de leur plan de financement et l’évaluation des impacts. « Ce deuxième appel à projets confirme la grande capacité à innover des start-up, PME ou ONG dans le secteur de l’accès à l’énergie hors-réseaux, avec à la clé un impact économique et social durable en Afrique. Il démontre également l’utilité de ce type d’appui financier pour ce secteur, caractérisé par des projets qui peinent à passer par des guichets plus classiques », souligne Philippe Masset, directeur-adjoint Europe et international à l’ADEME. Les 10 projets retenus sont évalués à environ 6 millions d’euros, auquel contribuent l’Ademe et l’Afd à hauteur de 1,6 million d’euros.





Dans la même rubrique