Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Adam Pinto au sujet des mesures contre les inondations : « Un programme d’urgence a été élaboré et va se dérouler sur 4 à 6 semaines »

Le Gouvernement met les bouchées doubles pour mettre les populations à l’abri des inondations. Au cours d’un point de presse vendredi dernier, le Directeur de Cabinet adjoint du Ministre du cadre de vie et du développement durable a dévoilé les actions en cours pour faire face durablement à la menace.

JPEG - 276.6 ko

Les inondations sont pour les populations de Cotonou une préoccupation majeure. C’est un phénomène qui a de graves répercussions socioéconomiques. La réponse du Gouvernement s’organise en trois temps. Le premier temps concerne la prévention. Il y a eu une phase préparatoire au cours de laquelle nous avons parcouru tous les arrondissements avec la mairie de Cotonou pour voir les zones les plus critiques. Il était aussi question de faire le point du matériel d’intervention en cas d’urgence et d’organiser la coordination de tous les acteurs. Il s’agit de la plateforme départementale de lutte contre les inondations et les catastrophes. Cette phase préparatoire a permis d’anticiper sur les grandes pluies. Un programme d’urgence d’intervention a été élaboré et va se dérouler sur 4 à 6 semaines.
La phase suivante et qui est actuellement en cours va consister à mettre en œuvre trois grandes actions, à partir de l’identification des zones critiques. La première est de rétablir les voies de circulation qui sont affectées par la saison des pluies pour permettre aux populations d’entrer et de sortir des quartiers. Il y a donc le reprofilage des voies. Le deuxième axe est de pouvoir retirer l’eau dans les zones inondées avec des motopompes. Le troisième axe qui est complémentaire au second est de pouvoir dégager les couloirs d’écoulements de l’eau. Mais il est important de dire que ce sont là les mesures d’urgences. Tout ceci s’adosse à un programme beaucoup plus important, c’est-à-dire le Programme d’assainissement pluvial à Cotonou qui va permettre de régler définitivement le problème des inondations à Cotonou. Ce projet phare a fait l’objet de la table ronde où les bailleurs de fond ont confirmé leurs engagements pour un montant de 225 milliards de Fcfa. Il s’agit de la Boad, la Bad, la Bid, l’Afd, la Banque mondiale et de la Banque européenne d’investissement. Elles soutiennent l’Etat qui lui-même a investi dans les études de ce programme d’assainissement des eaux pluviales de Cotonou.
Propos recueillis par Fulbert ADJIMEHOSSOU

16-07-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
A quoi ça sert ? Telle était la question. Et, tous furent pris de court, cherchant en vain. Pourtant, chacun en usait et en abusait. Et si on (...) Lire  

En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Réforme de la tarification : Les 9 avantages des nouvelles offres (...)
14-12-2018, Isac A. YAÏ
Tous les acteurs du secteur de la téléphonie doivent se conformer aux nouvelles règles de tarifications définies par (...)  

Lutte contre l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest : L’Abegief (...)
13-12-2018, Adrien TCHOMAKOU
Aucun pays n’est véritablement à l’abri des attaques terroristes. C’est un fléau qui a affecté déjà des pays limitrophes (...)  

Sécurité alimentaire : Un éveil à l’agroécologie face à la dégradation (...)
13-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En Afrique, les terres se meurent et contraignent les producteurs à épouser de nouvelles pratiques culturelles. Au (...)  

Santé et agriculture : Le Bénin opte pour un nucléaire de (...)
12-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Si minuscule soit-il, l’atome peut constituer aussi bien une menace pour la paix qu’un levier de développement. Le (...)