Administration dans l’ordre national du Bénin : 88 cadres honorés dont Constance Meffon et Francis Hossou

Fulbert ADJIMEHOSSOU 31 mai 2019

L’une, Constance Meffon, est élevée pour son professionnalisme constant. L’autre, Francis Gbènakpon Hossou, a reçu sa médaille pour son engagement. Tous, ayant en commun la passion du micro, sont devenus depuis le mercredi dernier chevaliers de l’ordre national du Bénin. Tout comme une quatre vingtaine d’autres, l’Etat a voulu reconnaître à ses hommes les services éminents rendus à la Nation soit à titre civil, comme le prévoit l’article 1er de la Loi N° 94 - 029 du 03 Juin 1996 portant réorganisation de l’Ordre National du Bénin. « C’est une occasion de reconnaissance de la gratitude de l’Etat à ses valeureux citoyens pour votre engagement sans relâche. Vous avez contribué à bâtir le Bénin d’aujourd’hui. Au regard de vos parcours, je vois en vous l’histoire de l’Etat, sa quête de progrès. Vous incarnez des combats, des sacrifices de l’Etat pour le bien-être des populations », a souligné Koubourath Osséni, Grande chancelière de l’Ordre national du Bénin.
Constance Meffon est l’une des figures de proue de la presse sportive au Bénin. Très déterminée et passionnée par la profession, de l’Ortb à Océan Fm, en trois décennies, l’ancienne de Cotonou a marqué les esprits. Et c’est avec joie qu’elle reçoit cette distinction étatique, après de nombreuses autres. « Je n’ai personnellement pas œuvré pour que cette médaille de la République me soit accrochée à la poitrine. J’ai compris après mes nombreuses recherches qu’il ne s’agit pas d’une récompense que l’on peut arracher à la République. C’est vrai la réception dans l’ordre national du Bénin est une reconnaissance des mérites d’un récipiendaire. Je ne cesse pas le combat. J’ai encore beaucoup à faire. Je me dois de cultiver l’endurance au travail », a-t-elle déclaré. Elle n’a pas manqué de remercier ceux qui l’ont proposée, notamment El Farouk Soumanou, ancien directeur général du Fndjsl. « Cette médaille je veux la porter fièrement pour tous les journalistes reporters sportifs et assimilés. Ce milieu fait presque exclusivement d’hommes qui m’ont acceptée à leurs côtés en me faisant souvent la courte échelle », a-t-elle ajouté. De son côté, Francis Hossou, ancien assistant du ministre de l’intérieur, ancien attaché de presse du ministre des sports, animateur grand public très connu, a remercié aussi ceux qui l’ont façonné, notamment El Farouk Soumanou. Il s’engage aussi, comme l’a recommandé la grande chancelière à demeurer un modèle. « Je voudrais remercier ceux qui ont contribué à cette distinction. C’est le début d’une autre responsabilité », a-t-il souligné. En dehors de ces deux figures des médias, par la même occasion, le syndicaliste Raoufou Affagnon, l’athlète Océane Ganiero, le joueur Expédit Dossou Gbété ont été également distingués.



Dans la même rubrique