Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Affaire Cnss : Le Ministre Wadagni dénonce un placement sur fond de rétrocommission

JPEG - 40.4 ko

« C’est un acte anormal de gestion ». C’est ainsi que le Ministre de l’Economie et des Finances Romuald Wadagni qualifie le placement, sur autorisation du Conseil d’administration de la Cnss alors présidé par Laurent Metongnon, de plus de 16 milliards des fonds des travailleurs dans une banque qui faisait faillite. Pour l’argentier national, depuis les années 2000, la banque était déjà en situation critique. Entre 2014 et 2015, une lettre de la commission bancaire de retrait d’agrément a été adressée à cet effet à la Bibe. « Logiquement, le choix d’une telle banque est très risqué. Le conseil d’administration et son président d’alors avaient le choix de placer l’argent dans plusieurs autres banques qui offraient plus de garantie et le même taux d’intérêt », a laissé entendre le ministre Romuald Wadagni.
Les faits clarifiés, il reste alors à chercher pourquoi la Bibe a été choisie malgré sa situation critique, parmi la pléthore de banques que compte le secteur bancaire au Bénin. L’argentier national situe avant tout les responsabilités. « La direction générale propose des placements et le Conseil d’Administration valide ces placements. Donc, le Conseil d’Administration et son président ont la responsabilité de ces placements à hauts risques. On sait qui a fait quoi », a martelé Romuald Wadagni. Alors, il en appelle au bon sens de ses compatriotes pour tirer les conclusions par eux-mêmes : « Personne ne prendrait le risque de placer son argent dans une banque qui a un déficit de plus de 30 milliards de Fcfa et des engagements non honorés. Le bon sens recommanderait de placer son argent dans une banque sûre. On se demande si ces placements sont faits dans l’intérêt des travailleurs ou pour bénéficier d’un système de rétrocommission ».
Comment le conseil d’administration impose son diktat à la direction générale de la Cnss
« Au nombre des documents que j’ai sous la main, on peut lire par exemple que la Direction générale de la Cnss voulait faire un placement d’un milliard et le conseil d’administration propose que ce placement soit porté à trois milliards », a-t-il dit. Romuald Wadagni a, par ailleurs, tenu à rassurer les Béninois par rapport à la situation actuelle de la Bibe. « Le but n’est pas d’alarmer les déposants de la Bibe. L’Etat a décidé de prendre ses responsabilités et de souscrire au capital de la Bibe. Ce qui a été fait par le gouvernement. La Bibe est beaucoup plus sûre aujourd’hui. La banque est certes dans une situation difficile mais son redressement est en cours », a-t-il rassuré.

7-11-2017, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Salve d’applaudissements pour le Cos-Lépi. Pour une fois, les députés commis à la tâche d’actualisation du fichier électoral ont accompli leur mission (...) Lire  

Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quitus pour candidater !
16-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une référence malgré tout !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : De la parole à l’acte !
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Escroquerie via internet : Deux faussaires tombent dans les (...)
18-01-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Avec l’évolution des Tic, les délinquants font davantage preuve d’ingéniosité. C’est le cas de deux escrocs, l’un étudiant (...)  

Innovation et recherche scientifique : Marie Odile Attanasso (...)
18-01-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Marie Odile Attanasso a inauguré hier, les feux tricolores ‘’made in Bénin’’, installés au carrefour du 10e (...)  

Lutte contre la fraude et l’évasion fiscales au Bénin : La réforme (...)
16-01-2019, Adrien TCHOMAKOU
Plusieurs entreprises (Petites, moyennes et grandes) se conforment déjà aux dispositions du code général des impôts en (...)  

Mandat 2019 : La Jci Sèmè Podji Pilier lance ses activités
15-01-2019, Isac A. YAÏ
La jeune chambre International (Jci) Sèmè Podji Pilier a procédé hier dans les locaux de la Faculté des sciences de la (...)