Agriculture : Savalou a désormais sa rizerie

Félix AGOHOUNGO 18 décembre 2020

Le maire de la commune de Savalou, Dèlidji Houindo a mis officiellement en service, ce vendredi, une rizerie dans l’arrondissement de Savalou - Aga, au profit de 21 coopératives de producteurs de riz encadrées par l’organisation non gouvernementale Peh - Bénin et financées par le Repasoc, bras armé de la coopération entre le Bénin et l’Union Européenne.

Dénommée "La maison du riz "de Savalou, la rizerie de Savalou comporte selon son promoteur Gbègninou Assogba, une salle polyvalente pour les séances de formation et les rencontres entre acteurs, un magasin de stockage de plus de 50 tonnes, une aire de séchage, un équipement moderne d’étuvage, un hangar polyvalent pour le tri, le séchage à l’ombre, une latrine à deux cabines, un forage, le tout érigé sur un domaine d’une superficie de 1456 m2 au coût global de 32.780.500 Fcfa. Le directeur exécutif de Peh - Bénin justifie l’action comme "un moyen d’accroître la capacité de production du riz au niveau local, contribuer à la réduction de l’insécurité alimentaire, d’assurer l’amélioration des conditions de vie des ménages ruraux notamment les femmes et les jeunes, favoriser le renforcement du tissu économique local". Le président du conseil de concertation des riziculteurs du Bénin, Arouna Bossou, chiffres à l’appui a prouvé que l’Ong Peh a fait "œuvre utile", à travers l’installation d’une rizerie à Savalou.
Pour Bossou en effet, "la consommation nationale de riz est estimée à 35 kg par habitant soit 500 mille tonnes de riz chaque année". Ce besoin national, poursuit le président des riziculteurs du Bénin, n’est comblé que de 55%, laissant ainsi un déficit de 45% à combler. "Ce déficit est, malheureusement comblé par le riz importé dont nous n’avons aucune certitude sur la qualité", déplore Arouna Bossou avant d’ajouter que le gouvernement a lancé un appel aux acteurs de la filière riz à fournir un million de tonnes d’ici à la campagne 2020 - 2021. Le besoin existe et nous devons travailler à le satisfaire, exhorte le président du Ccr Bénin. Pour le chef projet régisseur du programme renforcement et participation de la société civile (Repasoc), Aristide Akandé, "l’inauguration de la rizerie est un couronnement en ce sens que rien n’est au-dessus de la transformation dans la chaîne de production du riz". C’est pourquoi, ajoute-t-il, "la création d’une rizerie à Savalou est une initiative pertinente pour booster la filière dans la commune". Il s’est dit satisfait et comblé de la qualité de la collaboration avec l’Ong Peh Bénin dont la performance encourage à s’investir davantage aux côtés de la société civile béninoise. Le maire Dèlidji Houindo s’est réjoui dans son discours d’ouverture officielle de l’unité. Il a invité le Repasoc à "poursuivre son plaidoyer en faveur de semences améliorées, de microcrédit pour les femmes pour que la production locale de riz puisse combler les besoins de la rizerie estimée à plus de 1400 kg par heure".





Dans la même rubrique