Allègement des mesures de protection contre la COVID-19 au Bénin : Le gouvernement opte pour la reprise des activités économiques, culturelles et sociales

17 mars 2022

Des mesures de protection mises en place par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de la COVID-19 ont été allégées en Conseil des ministres de ce mercredi 16 mars 2022. Cette décision permet de relancer des activités jadis suspendues en raisons de la propagation de la maladie.

Les activités économiques, culturelles et sociales suspendues à cause de la pandémie du nouveau Coronavirus vont reprendre. C’est ce qui a été décidé en Conseil des ministres de ce mercredi. D’après le relevé du conseil, les cas de contamination de COVID-19, y compris les cas graves, ont connu une tendance à la baisse depuis plusieurs semaines au Bénin. Le gouvernement a décidé de lever des mesures de restriction telles que : la fermeture des discothèques et assimilés, l’interdiction de regroupements festifs dans les lieux publics, y compris les plages, l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, l’obligation du respect de la distance de sécurité sanitaire entre passagers à bord des transports en commun et la suspension des événements et manifestations à caractère culturel, festif, sportif et religieux. Le Conseil a également décidé de la levée des mesures liées à la limitation à 50 du nombre de personnes autorisées à prendre part aux cérémonies d’inhumation, à la suspension de la participation de toute personne de l’administration publique et du secteur privé non vaccinée contre la COVID-19 à des rencontres (réunions, ateliers, forums, séminaires, etc.) sur le territoire national, à l’accès à tous les services publics assujetti à la présentation d’un pass vaccinal aux personnes éligibles à la vaccination et à l’obtention des bulletins de prise en charge sous la condition de la présentation du pass vaccinal.

D’autres gestes barrières sont maintenus
Le gouvernement, d’après le compte rendu du Conseil, a aussi décidé de maintenir l’application de certains gestes barrières à la COVID-19. Il s’agit notamment du port de masques en tous lieux publics, y compris dans les espaces marchands (boutiques, magasins, supermarchés, marchés ordinaires et autres), du lavage systématique des mains à l’eau et au savon, ou leur désinfection par du gel ou de la solution hydro alcoolique, y compris sur les lieux de travail aussi bien publics que privés, de la vaccination à toute personne éligible, notamment le personnel enseignant et administratif des établissements publics et privés, les étudiants, le personnel militaire et paramilitaire, les conducteurs de taxi-moto, les élèves de plus de 12 ans et les parents d’élèves. En ce qui concerne spécifiquement les voyageurs, selon le relevé du conseil, l’entrée sur le territoire béninois, aussi bien par les frontières terrestres, aériennes que maritimes, est assujettie à la présentation d’un test PCR négatif datant de 5 jours au plus ou d’un TDR antigénique négatif de 72h au plus. « Quant à ceux qui sortent du Bénin, ils devront se conformer aux exigences des pays de destination », mentionne le compte rendu du Conseil. Le conseil a, par ailleurs, fait une exhortation à tous les responsables à divers niveaux, aussi bien du secteur public que du privé, à se faire vacciner et à recommander la vaccination à leurs agents, en vue de se prémunir contre la forme grave de la COVID-19. Il recommande aussi de maintenir les efforts en vue d’atteindre un fort taux de vaccination au plan national.
Fidégnon HOUEDOHOUN (Stag)





Dans la même rubrique