Aménagement des horaires de travail au Bénin : Le ministre Adidjatou Mathys dans une démarche pédagogique

Patrice SOKEGBE 23 décembre 2020

Expliquer aux professionnels des médias les tenants et aboutissants de la réforme relative à l’aménagement des horaires de travail dans l’administration publique qui prend effet début Janvier 2021. Tel est l’objectif de la conférence de presse organisée par le ministère du travail et de la fonction publique (Mtfp). Pour le ministre Adidjatou Mathys, les agents de l’Etat travaillent désormais de 08h à 12h30 et de 14h à 17h30, avec une pause de 1h30. Cette réforme, selon elle vise à réduire significativement la tension entre la sphère du travail et celle de la vie familiale et personnelle en vue d’accroître le rendement des agents de l’Etat. Pour l’État, ce réaménagement a pour avantage l’amélioration de la productivité des agents et de la croissance économique de 0,57%, la réduction des coûts de l’énergie électrique et de l’eau dans l’administration publique avec un gain annuel moyen de 11,4 milliards de francs Cfa pour 1h de pause, la diminution escomptée des frais de prise en charge sanitaire des agents (puisqu’ils seront plus épanouis et donc mieux portants) et l’harmonisation des horaires de travail avec les pays de la sous-région.
Pour les agents de l’État, cette réforme permettra également la conciliation travail-famille avec une meilleure prise en charge des obligations familiales, l’organisation des loisirs et de la vie privée et une plus grande disponibilité au travail et à la production, un meilleur épanouissement de l’agent qui dispose de temps pour lui-même et partant, une amélioration de la qualité de sa vie et la diminution des frais sanitaires et de transport à sa charge. Pour les enfants, il y a l’amélioration de l’encadrement des enfants par leurs parents, le renforcement de l’éducation des enfants dû à une meilleure présence des parents à la maison et l’amélioration des résultats scolaires. Ladite reforme favorisera le renforcement des initiatives privées induites par la mise en œuvre des mesures d’accompagnement de la réforme horaire telle que la construction des cantines, des crèches, et autres.
Pour une mise en œuvre optimale de cette réforme, il y a aura le renforcement du contrôle de ponctualité et de présence au poste. A ce sujet, les organes de contrôle d’ordre administratif tels que l’Igsep et l’Igm seront mis à contribution.





Dans la même rubrique