Appui au renforcement de la police technique et scientifique : Le Borgou et l’Alibori entrent dans la danse

Moïse DOSSOUMOU 26 février 2018

Kandi et Malanville. Voilà les deux villes du Septentrion qui ont reçu du 19 au 21 février dernier, la visite de Emmanuel Prat, coordonnateur régional du projet « Appui au renforcement de la police technique et scientifique » (Artecao) et Emmanuel Tonoukouen, chef du service de la police technique et scientifique. S’inscrivant dans le cadre de l’appui de la coopération française au développement, cette visite a permis au projet Artecao de s’implanter dans cette partie du pays. A Kandi, le 19 février, un plateau technique comprenant une variété de matériel, un moyen de transport, un téléphone et du matériel de photographie plus des supports de sauvegarde, a été remis au commissariat central de la ville.
Cap fut mis sur Malanville le lendemain, soit le 20 février. Sur place, 24 éléments de la police républicaine et 3 magistrats préalablement identifiés ont suivi une formation sur « la protection des lieux et la préservation des traces et indices ». C’est le policier républicain Yves Bonou, formé quelques mois plus tôt à Cotonou qui a eu l’honneur d’entretenir ses frères d’armes de cette partie du pays. Dans la droite ligne de cette activité de renforcement des connaissances, d’autres formations portant sur « la gestion de la scène d’infraction délictuelle » seront données à Cotonou en mars et avril 2018.
Tout comme à Kandi, la délégation est venue à Malanville les bras chargés de présents. Un plateau technique a été offert au commissariat central de la ville en présence du maire Inoussa Dandakoé qui a remercié le coordonnateur du projet Artecao pour le choix porté sur sa commune.





Dans la même rubrique