Arraisonnement de plusieurs tonnes de drogue au Bénin : le scénario ayant permis aux dealersd'échapper aux postes de Contrôle du Ghana et du Togo

Adrien TCHOMAKOU 14 décembre 2022

Un exploit inédit de la douane béninoise. Des tonnes de drogue ayant échappé aux postes de contrôles douaniers, policiers et de la gendarmerie du Ghana, du Togo et en partie au Bénin, ont échoué au poste de contrôle juxtaposé de Sèmè-Kraké Plage en République du Bénin grâce aux renseignements, à la détermination et à la vigilance des éléments de Bienvenu T. Mayaba, Commandant de la Brigade douanière de Sèmè-Kraké. Au total, 2.388 plaquettes de drogue en partance pour le Nigéria ont été arraisonnées. L’ingéniosité des dealers donne matière à réflexion. En effet, cette importante quantité de drogue a été soigneusement dissimulée et hermétiquement fermée en fer tout le long des châssis des deux camions marchands. A l’aide des cachettes fabriquées pour la circonstance et qui ont permis l’entreposage de la drogue, les auteurs de ce crime transfrontalier bien organisé ont réussi à échapper à tous les contrôles routiers. Ils sont donc parvenus à traverser tous les dispositifs sécuritaires des pays de l’hinterland tout au long de leur trajet, sauf le Bénin. Ils ont, en réalité fini par tomber dans les mailles de la douane béninoise grâce aux renseignements mis en œuvre par le Commandant de Brigade de Sèmè-Kraké Bienvenu T. Mayaba.

« En déférant aux instructions du Directeur Général des Douanes et droits indirects, Alain Hinkati, nous avons activé tous nos services de renseignements à Sèmè-Kraké Plage. Ce qui nous a permis de mettre la main sur deux camions apparemment vides mais dont des marchandises sont intelligemment cachées dans des endroits bien aménagés. Ces renseignements, nous les avons pilotés pendant deux ou trois semaines », a- précisé le Chef de Brigade.
Pour l’inspecteur des Douanes Kérélodjou A. Bruno, représentant la Directrice régionale des douanes, "la douane est en alerte maximale pour décourager ces usagers véreux qui s’adonnent à la contrebande et au trafic illicite des produits prohibés". Il a ensuite félicité ses collègues de Sèmè-Kraké plage et le commissaire de police Fifamè Maylise Wannou pour le travail abattu. Tous originaires du Ghana, les conducteurs des deux camions avouent que les produits prohibés en provenance de leur pays sont en partance pour le Nigéria. Ils sont mis à la disposition de la police en l’occurrence de l’Office central de répression du trafic illicite des drogues (Ocertid) pour les procédures policières et judiciaires.





Dans la même rubrique