Assainissement du système de santé : 98 cabinets de soins illégaux dénombrés à Abomey-Calavi et Sô-ava

Fulbert ADJIMEHOSSOU 27 septembre 2018

On en sait un peu plus sur le nombre des cabinets de soins exerçant dans l’illégalité dans les communes d’Abomey-Calavi et de Sô-ava. Face à la presse hier, le Procureur de République près le tribunal d’Abomey Calavi, Seïdou Boni Kpégounou a fait le point de la situation. A l’en croire, suite au dénombrement systématique des cabinets de soins privés, sous l’égide de la Police Républicaine et de la direction départementale de la santé de Atlantique, 391 formations sanitaires privées ont été enregistrées pour les deux communes. Cependant, seulement 180 d’entre elles ont une autorisation. 98 opèrent dans l’illégalité, sans autorisation. Selon le procureur, Seïdou Boni Kpégounou, 65 disposent seulement de l’autorisation d’ouverture, 43 n’ont que l’autorisation d’exercice en clientèle privée et 5 ont leurs procédures en cours. Des enquêtes sont ouvertes et deux promoteurs de centre de santé sont sous mandat de dépôt. Le parquet du tribunal de première instance d’Abomey Calavi est donc engagé, dans la phase répressive, assortie d’ouverture d’enquête et de poursuite. Le parquet a aussi ouvert une enquête contre la promotrice d’une clinique non autorisée à Adjagbo, arrondissement de Ouèdo où une femme en couches est décédée. Les recherches sont en cours pour son interpellation.





Dans la même rubrique