Assemblée générale ordinaire 2020 de l’AEB : Les énarques en phase avec les réalisations du bureau

Arnaud DOUMANHOUN 17 juillet 2020

Pour la 6ème fois de son histoire, l’Association des énarques du Bénin (Aeb) a organisé une assemblée générale ordinaire. Pour le compte de l’année en cours, les membres de ce creuset se sont donné rendez-vous à la salle des fêtes des tours administratives de Cotonou. Au menu, la présentation des rapports moral et financier de la période 2019-2020.
Elu à l’assemblée générale élective du 10 août 2019, le bureau exécutif national de l’Aeb devait, sur la base de son plan d’actions, présenter les activités réalisées à mi-parcours. En lieu et place de Daladier Yèkpon, président de l’Aeb empêché, c’est Moïse Dossoumou, le vice-président qui a eu l’honneur de se prêter à cet exercice. Comme annoncé lors de la rentrée solennelle de la mandature en cours, des équipes-projets, constituées par une approche participative sont chargées sous la supervision du bureau, d’exécuter les activités. C’est ainsi que le think tank et le masterschool ont été créés et fonctionnent normalement. N’eût été la crise sanitaire, le think tank aurait déjà plusieurs activités à son actif. Idem pour le masterschool dont la formation inaugurale a été lancée le samedi 27 juin dernier à Cotonou. Quant aux autres équipes chargées respectivement de la recherche des partenariats pour l’octroi des stages, du fonds d’appui aux entrepreneurs énarques et de la campagne d’adhésion, elles ont connu quelques difficultés dont la plupart ont été aplanies par le bureau. Pour ce qui est des sections départementales, 4 sur 6 ont déjà été mises sur pied. Il s’agit des sections Mono-Couffo, Ouémé-Plateau, Atacora-Donga et Zou-Collines. Celles du Borgou-Alibori et de l’Atlantique-Littoral sont programmées pour le courant du mois. Concernant les activités traditionnelles, le fitness hebdomadaire se poursuit au stade de l’amitié et par moments à la plage de Fidjrossè. Tout récemment, par le biais d’un partenariat, les salles de Relax fitness sont à la disposition des énarques pour le sport individuel et/ou collectif. Quant au site web de l’association, il est en pleine dynamisation par le prestataire Nareva désigné pour conduire les travaux.

Deux projets phares de l’association en relation étroite avec l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) qui a formé tous ses membres ont trait à la contribution au diagnostic organisationnel de l’Ecole et à la réfection de la bibliothèque. L’équipe constituée pour la première intervention est à pied d’œuvre. De la même manière, le lancement officiel des travaux pour le second projet, exclusivement financés par l’Aeb a été effectué le samedi 13 juin.
« Notre association présente un résultat positif à la date d’aujourd’hui, correspondant à la différence entre nos recettes et nos dépenses », a assuré Serge Octave Noukpoakou, le trésorier général. Pour préserver cette bonne santé financière, il a insisté sur la nécessité du recouvrement des cotisations et de la conduite avec succès de la grande campagne d’adhésion de nouveaux membres. Cette assemblée générale qui se tient dans un contexte marqué par la flambée des cas liée à la Covid-19 a été retransmise en direct aux énarques n’ayant pu effectuer le déplacement via le réseau social Facebook.





Dans la même rubrique