Attaque du navire Tommi Ritscher en avril 2020 à Cotonou : Des acteurs du secteur maritime écoutés

Fulbert ADJIMEHOSSOU 9 juin 2020

La Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet) s’intéresse à la piraterie maritime. Selon nos sources, une commission d’enquête écoute plusieurs acteurs intervenant dans la sécurité maritime au sujet de l’attaque le 19 avril 2020 du navire Tommi Ritscher à Cotonou. En effet, le porte-conteneurs Tommi Ritscher, d’une capacité de 5 000 TEU, battant pavillon portugais en provenance du Congo-Brazzaville avait été attaqué à l’ancrage de Cotonou. Plusieurs personnes avaient été prises en otage. La Criet est donc dans la logique de mieux comprendre ce qui s’est passé.
Face à la recrudescence de la piraterie maritime, les pays du Golfe de Guinée s’organisent dans un cadre bien défini. Pour rappel, le code de conduite de Yaoundé, largement inspiré du Code de conduite de Djibouti relatif à la répression de la piraterie dans l’océan Indien et dans le golfe d’Aden constitue la base juridique de la coopération entre les États signataires de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Selon nos sources, les pays sont regroupés par zone de 4 ou 5 pays/marines. Ainsi, à la moindre menace dans un pays, tous les pays de la zone mobilisent leurs moyens et interviennent. Le Bénin se retrouve dans la zone E avec le Niger, le Togo et le Nigéria.





Dans la même rubrique