Baccalauréat 2020 : Les épreuves ont démarré sous une forte la pluie au Ceg Sainte Rita

La rédaction 21 juillet 2020

Après les examens du Cep et du Bepc, c’est le baccalauréat qui a commencé hier sur toute l’étendue du territoire national. Au Ceg Sainte Rita, les épreuves ont démarré à l’heure, et surtout dans le respect des gestes barrières.

Matinée marathon hier au Ceg Ste Rita. Sous une forte pluie, les épreuves ont été lancées dans le cadre de l’examen du baccalauréat, session de juillet 2020. Déjà à 7h30, tout est relativement calme. Les candidats, masques bien placés, sont installés dans leurs salles respectives. Au secrétariat le contrôle des surveillants de salle a été suivi de la lecture des instructions pour le bon déroulement de l’examen. 7h40. Les surveillants, après avoir reçu des consignes d’usage, se sont dirigés vers les salles de composition. Les dispositifs de lavage de mains sont installés un peu partout dans la cour du centre. « Pas d’incident majeur, autre que la présence de certains surveillants qui n’ont pas été officiellement convoqués. Mais nous avons fait ce que nous devons faire selon les textes en vigueur », confie Dominique Bada, Superviseur du centre. 7h50 min. Les derniers candidats font leur entrée dans le centre, pressant les pas sous la pluie. Les forces de l’ordre, aidées par les agents de sécurité, renvoient les parents des candidats du centre et ferment le portail. Malgré la pluie qui s’intensifie, les surveillants se dirigent vers les salles de compositions. Debout devant le secrétariat, un homme oriente chaque surveillant vers le bâtiment de sa salle de composition. Gels hydroalcooliques, stylos rouges et enveloppe de copies en mains, les surveillants bravent la pluie pour se rendre dans les salles. « Les tables sont installées dans chaque salle de manière à respecter la mesure de distanciation. Plusieurs masques sont disponibles au secrétariat au cas où certains candidats auraient oublié les leurs », laisse entendre Francis Sètchédé Awala, le Chef-centre. Malgré la pluie, les épreuves sont envoyées dans les salles. A 8h00, la sirène retentit. 1350 candidats de la série B répartis dans 45 salles ont démarré la composition de l’épreuve de Français.
Déo Gratias ATSUI (Stag.)





Dans la même rubrique