Bassin du Niger : Malanville et Karimama au rouge, deux morts à Kandi

Fulbert ADJIMEHOSSOU 28 août 2020

Le bassin du Niger est sous surveillance depuis quelques semaines. L’alerte rouge est maintenue aux voisinages de Karimama et de Malanville, selon les prévisions de ce jeudi 27 août 2020.

La montée des eaux dans le bassin du Niger reste inquiétante, d’après le Bulletin d’alerte aux inondations publié ce jeudi 27 août 2020, la hauteur d’eau sur le fleuve Niger est de 9,27 m à Malanville. Ainsi, le seuil d’alerte demeure rouge aux voisinages de Malanville et Karimama, deux communes arrosées par le 3e fleuve d’Afrique, après le Nil et le Congo. Ce qui fait plus d’un mètre de hauteur en trois semaines, quand on sait que les relevés effectués sur ce bassin le 4 août indiquaient 7, 98 cm.
Et déjà, le bilan continue de s’alourdir dans le septentrion. Selon les informations rapportées par la presse locale, deux jeunes garçons sont morts par noyade à Kandi le mercredi dernier. De retour du champ, ils ont décidé d’aller nager à la rivière. Malheureusement, ils se sont vu piégés par le courant des eaux et la suite est dramatique.

Le septentrion arrosé les prochains jours, l’Ouémé à l’orange
Les populations du septentrion ne sont pas encore sorties de l’auberge. Elles devront s’attendre à être plus arrosées les jours à venir dans cette partie du pays, même si la situation restera normale à Kandi. C’est ce qu’indiquent les prévisions de Météo Bénin pour la semaine du 26 août au 1er septembre 2020. « La pluviométrie est excédentaire dans les régions de Karimama, Malanville, et Ségbana. Par contre à Kandi, Kérou et environs, elle est normale. Sur le reste du pays, un déficit pluviométrique est attendu avec une accentuation sur la bande centrale », souligne le bulletin.
Du côté du bassin de l’Ouémé, la vigilance est toujours de mise. Ce jeudi, le niveau d’eau est de 442 cm à Zagnanado, 355 cm à Bonou et 261 cm à Adjohoun. « Dans la basse vallée de l’Ouémé le seuil d’alerte demeure vert aux voisinages de Zagnanado, Bonou et Adjohoun ». Septembre sera donc le mois de toutes les vigilances.





Dans la même rubrique